France-Slovénie : le jeu "brillant" des Experts !

  • A
  • A
France-Slovénie : le jeu "brillant" des Experts !
@ Marwan NAAMANI/AFP
Partagez sur :

L'AVIS DE - Retour avec les consultants Europe 1 sur la qualification des Bleus pour les demies du Mondial de handball, mercredi, après leur victoire face à la Slovénie.

"Des automatismes de jeu retrouvés."L'équipe de France a maîtrisé son sujet, mercredi, pour venir à bout de la Slovénie en quarts de finale du championnat du monde de handball, au Qatar (32-23). La première période, durant laquelle les Bleus ont maîtrisé les débats, a impressionné Alain Portes, consultant Europe 1. "Le jeu collectif français a été modifié entre la phase de poules et la phase finale. C'est brillant", a relevé le sélectionneur de l'équipe de France féminine. "On retrouve des automatismes de jeu qui avaient cours lors du précédent Euro." Alain Portes loue également le travail défensif de l'équipe de France, qui a limité l'apport de Dragan Gajic, limité à 4 buts grâce à un plan "pas spectaculaire mais efficace".

>> LIRE AUSSI : Omeyer : "ils se sont usés sur notre défense"

"Un relâchement un peu agaçant." Au cœur de la deuxième période, et alors que l'on pensait ce quart de finale bouclé, les Slovènes sont revenus à 4 buts seulement. "C'est effectivement un relâchement un peu agaçant vu de l'extérieur", a commenté Alain Portes. "Mais les "tauliers", Omeyer, Guigou, Karabatic et Narcisse, nous ont remis dans le droit chemin." Le consultant Europe 1 ne manque pas de souligner l'entrée guère convaincante de certains joueurs, comme Xavier Barachet. "Ce type de trou d'air (les Bleus ont subi un 7-2 ndlr), ça a dû énerver Onesta. Ça ne doit pas exister", commente Eric Blanc, consultant Europe 1, qui se félicite néanmoins que les Bleus n'aient finalement pas eu à puiser dans leurs réserves, notamment en prévision de la demi-finale face à l'Espagne, vendredi soir. "Du côté espagnol, on s'est embrassés après la victoire face au Danemark. Ils marquent à la dernière seconde, ils ont dû puiser dans leur réserve et ça peut jouer en termes de récupération."

>> LIRE AUSSI : France-Slovénie : les Bleus étaient trop forts

"La fraîcheur physique en notre faveur." Alain Portes abonde : "la fraîcheur physique sera chez nous. Et en plus, il y a tout l'influx qu'on n'a pas dépensé. Les Espagnols viennent de vivre une grande émotion avec toutes sortes de sentiments. Ça use les esprits et les corps. La fraîcheur physique sera de notre côté, la fraîcheur mentale aussi et l'ambition de bousculer le champion en titre également, donc je veux être optimiste pour cette demi-finale." Le sélectionneur des Bleues parle ici de demi-finale mais il évoque également "une finale avant l'heure"...

Retrouver l'Espagne, c'est sans doute l'idéal pour l'équipe de France, jamais rassasiée. "Oui, elle a encore faim et la présence de l'Espagne en face va réveiller les egos", relève Alain Portes. "Je pense que ça va être un gros combat contre deux équipes qui se respectent beaucoup. Il y a plein de petits contentieux et notamment ce quart de finale des Jeux olympiques où l'Espagne perd sur un but d'Accambray." Les Espagnols n'avaient pas digéré cette élimination sur la toute dernière action de jeu. Pas plus que leur revers en demi-finales de l'Euro l'an dernier. Voilà qui promet !