Mondial de Handball : des Bleus cinq étoiles

  • A
  • A
Mondial de Handball : des Bleus cinq étoiles
@ Karim JAAFAR/AFP
Partagez sur :

HISTORIQUE - L'équipe de France de handball a remporté dimanche son cinquième titre mondial, face au Qatar (25-22).

Un cinquième titre mondial historique. Pour décrire cette génération de handballeurs français, le terme de génération en or n'est définitivement pas assez fort. Il faudrait davantage évoquer une génération en or massif. Déjà champions d'Europe à trois reprises (2006, 2010 et 2014), doubles champions olympiques en titre (2008 et 2012), les Karabatic, Omeyer, Guigou, Fernandez and co ont décroché dimanche leur troisième titre mondial, après 2009 et 2011. Il s'agit du cinquième titre mondial pour la France après ceux également conquis en 1995 et 2001. La France du handball égale donc le Brésil du football, lui aussi champion du monde à cinq reprises. Mais cette cinquième étoile, une première dans l'histoire du handball - la Suède et la Roumanie se sont arrêtées à quatre -, il a fallu aller la chercher contre un étonnant Qatar qui a offert une résistance héroïque devant son public (25-22, 14-11 à la pause).

>> LIRE AUSSI : Le film du match : la France sacrée au Qatar

Cette victoire en finale, acquise devant de nombreux supporters tricolores enthousiastes, peut être résumée à l'apport de cinq joueurs à des moments clés...

A Narcisse le but décisif. Alors que l'avantage des Bleus n'était encore que de deux buts à deux minutes de la fin du temps réglementaire (24-22, 58e), l'arrière du PSG, déjà brillant en demi-finales, a trouvé la faille pour inscrire le 25e but tricolore, qui offrit un avantage rédhibitoire de trois longueurs à une grosse minute de la fin...

Fernandez, à l'expérience. Ce n'est pas un hasard si l'un des buts cruciaux de ce match, très tendu, a été inscrit par Jérôme Fernandez, à peine entré en jeu. Alors que le Qatar était revenu à un but, à la 47e minute de jeu (20-19), le meilleur buteur de l'histoire du handball tricolore, qui disputait son dernier match international, a sorti les Bleus de la "mouise" en marquant des neuf mètres (21-19). A partir de là, les Bleus n'ont jamais compté moins de deux buts d'avance et le travail de sape effectué par l'éternel Fernandez, 37 ans, y est pour quelque chose.

Thierry Omeyer (960x640)

© Marwan NAAMANI/AFP

Omeyer, au bon moment. Juste avant le but de Fernandez, "Titi" Omeyer avait signé un arrêt qui marquera l'histoire du handball tricolore. A 20-19, le portier alsacien, en légère difficulté jusque-là, notamment face au surpuissant Rafael Capote et au félin Kamalaldin Mallash, a sorti le ballon de son pied droit, au coin de son poteau...

Karabatic, le taulier. Les grands matches appartiennent aux grandes joueurs. Nikola Karabatic l'a une nouvelle fois prouvé. D'entrée, le joueur du Barça est allé se frotter à la très rugueuse défense qatarienne, et notamment au molosse Hassan Mabrouk, rapidement sanctionné. Meneur de jeu, "retrousseur" de manches, Karabatic s'est également mué en buteur providentiel en portant les Bleus en première période (5 des 14 buts). Moins en vue devant en deuxième mi-temps, il est retourné au "mastic", que ce soit en défense aux côtés de son frère Luka ou en attaque où il a notamment subi un coup de coude de Borja Vidal.

Porte, l'avenir. Et puisque Claude Onesta a toujours réussi à fondre les générations les unes dans les autres, cette finale restera également comme la révélation de Valentin Porte, 24 ans. L'arrière, devenu ailier au fil de la compétition, n'était pourtant pas titulaire au coup d'envoi. Le sélectionneur des Bleus avait en effet tenté un coup en titularisant Kevynn Nyokas (par ailleurs assez efficace devant le but). Mais, quand Onesta et Didier Dinart, l'entraîneur adjoint, ont fait appel à lui, le futur Montpelliérain a répondu présent en marquant deux buts dans les dix dernières minutes. Il devrait être encore là l'année prochaine. Car, oui, en devenant championne du monde, la France a également assuré sa présence aux Jeux olympiques. De quoi partir à la conquête d'un troisième titre de rang en toute sérénité...

NOUVEAU - Europe1.fr lance "A la découverte de", une série de récits interactifs dédiée aux sports méconnus du grand public. Le premier numéro est dédié au football américain, à l'occasion du Super Bowl dimanche soir.  >> A VOIR : RÉCIT INTERACTIF - A la découverte du football américain