Paris suspects : une tricherie pour un voyage à Ibiza ?

  • A
  • A
Paris suspects : une tricherie pour un voyage à Ibiza ?
@ AFP
Partagez sur :

ENVIE DE SOLEIL - Selon L'Equipe, les handballeurs impliqués dans l'affaire des paris suspects auraient voulu tricher pour financer un voyage aux Baléares. 

Une semaine après le nouveau sacre mondial de l'équipe de France de handball au Qatar, changement total d'ambiance. Vendredi dernier, le parquet de Montpellier a requis le renvoi devant le tribunal correctionnel de Nikola Karabatic et de 16 autres personnes accusées "d'escroquerie" dans l'affaire des paris litigieux avant le match Cesson-Montpellier. Mardi, le journal L'Equipe a eu accès au réquisitoire du parquet de Montpellier dans cette affaire. Un document de 80 pages dans lequel personne n'est épargné et qui explique que le but final de l'opération aurait été de financer un voyage à Ibiza.  

>> LIRE AUSSI - Paris suspects : un renvoi en correctionnelle demandé

Nikola-et-Luka-Karabatic-930

© Les frères Karabatic

Une affaire très "collective". "De toute évidence, les joueurs concernés avaient poussé leur esprit d'équipe, clé de voûte de leurs très nombreux succès sportifs de l'époque, jusqu'à concevoir et commettre en équipe une tricherie ayant pour objet d'escroquer la Française des Jeux", écrit le procureur de la République Patrick Desjardins dans son réquisitoire. Et le journal L'Equipe de préciser : "chacun devait profiter des mêmes gains, donc jouer au même moment, à différents endroits de France (Rennes, Montpellier, Paris et Strasbourg). 

>> LIRE AUSSI - Affaire des paris : "l'esprit d'équipe de l'escroquerie"

Nikola et Luka Karabatic pas épargnés. Dans son réquisitoire, le procureur cible le Serbe Mladen Bojinovic comme le "cerveau" de cette affaire. De leur côté, les frères Karabatic sont, eux aussi, pointés du doigt. Le frère cadet des Karabatic a affirmé avoir parié "seul et de sa propre initiative". Tout simplement "inconcevable" pour le parquet de Montpellier. Son grand frère, Nikola, qui a toujours nié les faits, est sérieusement épinglé dans ce réquisitoire. Selon L'Equipe, ses relevés bancaires et notamment un retrait de 1.500 euros trois jours avant le match ne plaideraient pas vraiment en sa faveur. 

Affiche de Cesson-Montpellier (1280x640)

© Philippe RIOU/AFP

Pour quelques jours aux Baléares ? Toujours selon ce réquisitoire, cette vaste "escroquerie" aurait été organisée pour financer un voyage à Ibiza, après la fin de la saison et le titre de Montpellier. Luka Karabatic aurait été trahi par un échange de SMS avec sa compagne Jennifer Priez. Un voyage aux Baléares dont le parquet aurait aussi trouvé la trace dans les textos du frère aîné des Karabatic.