Grosjean impliqué dans un carambolage

  • A
  • A
Grosjean impliqué dans un carambolage
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - Le pilote français, jugé responsable de l'accident, a été suspendu pour une course.

Le Grand Prix de Belgique a été marqué dimanche par un spectaculaire accident au premier freinage qui a éliminé quatre voitures : celles de l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), du Britannique Lewis Hamilton (McLaren-Mercedes), du Mexicain Sergio Perez (Sauber-Ferrai) et du Français Romain Grosjean (Lotus-Renault).

Accident Grosjean-Hamilton (930x310)

© MAXPPP

Le pilote tricolore a été à l'origine de ce carambolage. Bien trop optimiste sur le côté droit de la piste, il est allé heurter la McLaren de Hamilton avant d'effectuer un vol plané par dessus la Ferrari d'Alonso.

Grosjean provoque un énorme carambolage :

"C'était un bon départ puis il y a eu ce gros 'boum'. Je n'ai pas vu les images mais le principal est que nous allions tous bien. Je ne sais pas si je me suis rabattu trop vite", a commenté le Français, dont ce n'est pas la première mésaventure cette saison lors d'un départ.

La Lotus frôle la tête d'Alonso :

Lewis Hamilton en Belgique (930x620)

© REUTERS

Les sanctions n'ont pas tardé à tomber. Grosjean a été suspendu pour la prochaine course, le Grand Prix d'Italie, dimanche prochain. Les commissaires de course ont estimé que le Français avait commis une "faute extrêmement grave" assortie d'une "erreur de jugement", en "éliminant" deux des "principaux animateurs du championnat", Alonso et Hamilton. Le Britannique avait rapidement pointé du doigt la responsabilité du pilote tricolore dans cet accident (photo). Cette sanction, très rare en F1, a été assortie d'une amende de 50.000 euros.

"Je souhaite m'excuser auprès de tous les pilotes concernés et de leurs fans", écrit Grosjean dans ce communiqué. "Quand toute sa vie est organisée autour de la course, ne pas pouvoir participer (à un GP) est probablement l'une des pires expériences qu'on peut traverser". En Italie, l'écurie Lotus fera probablement appel à son pilote de réserve, le Belge Jérôme d'Ambrosio, pour suppléer Grosjean.