Gaël Monfils tient son exploit

  • A
  • A
Gaël Monfils tient son exploit
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Le Français a sorti Tomas Berdych au premier tour en cinq sets (7-6, 6-4, 6-7, 6-7, 7-5).

La Monf' is back ! Après une année 2012 cauchemardesque entre blessures et retours précipités, le Français Gaël Monfils a signé son grand retour, lundi à Roland-Garros. Et de quelle manière ! Après plus de quatre heures de jeu, le double demi-finaliste de la porte d'Auteuil a éliminé le Tchèque Tomas Berdych, tête de série n°5, en cinq manches (7-6, 6-4, 6-7, 6-7, 7-5). Et même si ce n'est qu'un premier tour, cette victoire pourrait lui donner quelques idées pour la suite de la compétition. 

Berdych s'est bien accroché

Berdych
Au moment du tirage au sort, pas grand monde n'aurait misé un centime sur les chances de qualification du Français. Absent à Roland-Garros l'année dernière, son état de forme était très incertain avant le début des internationaux de France. Et pourtant... pourtant Gaël Monfils est capable de l'impossible à Paris. "J'ai travaillé, j'ai cru en moi. J'ai traversé des moments durs et forcément on s'endurcit", a confié le 81e joueur mondial après ce match-marathon. "Après, ici c'est magique. C'est un endroit où je me sens vraiment bien, où j'arrive à me transcender, à sortir des choses dont même moi je ne me pensais pas capable". 

>>> A LIRE : Grand bleu sur Roland-Garros

Lundi après-midi sur le court Philippe Chatrier, il a montré au public français qu'il ne fallait pas l'enterrer si vite. Après un très bon début de match, des coups droits percutants et un service extrêmement solide, Monfils remportait les deux premières manches. Bien aidé, il faut le dire, par un Tomas Berdych méconnaissable pendant les deux premières manches. Mais le Tchèque n'est pas 6e mondial pour rien. Il ne pouvait pas quitter un Grand Chelem aussi facilement. Il s'est donc bien accroché et a profité d'une petite baisse de régime du Français pour empocher les deux sets suivants. 

Le retour du showman

Dans la cinquième et dernière manche, Gaël Monfils s'est battu sur tous les points. Sur quelques points fantastiques, il a harangué le public du central, comme il l'a si souvent fait par le passé. Avec une telle envie, des supporters totalement déchaînés, ce match ne méritait qu'une belle fin. Après une dernière faute directe de Bercyh, Monfils, regard profond, fixait son camp comme pour réaliser la portée de son exploit.

Monfils

Une victoire et les félicitations immédiates du n°2 mondial, Andy Murray. "Vous devez aimer Monfils. C'est un showman, un des types les plus sympas à voir jouer, et c'est aussi un mec bien !", a écrit l'Ecossais sur son compte Twitter. 

Maintenant, Monfils doit se reposer. Après un tel match, le Français a laissé de belles promesses à ses fans. Mais au prochain tour, il devra encore cravacher face au Letton Ernests Gulbis. Et si l'aventure ne faisait que commencer...