Fernandez, la main prise

  • A
  • A
Fernandez, la main prise
@ MAXPPP
Partagez sur :

HAND - Le joueur de Toulouse s'est blessé lors d'un match avec une équipe libanaise, à Doha.

Jeudi soir, Toulouse reçoit Nantes dans le cadre de la 10e journée du championnat de France de handball. Le Fenix, actuel quatrième du championnat, sera privé de son joueur vedette, Jérôme Fernandez.

Le capitaine de l'équipe de France a en effet été victime d'une fracture de la main droite. L'arrière des Bleus, 1.400 buts inscrits avec le Coq, s'est fait cette blessure mardi, avec le club libanais d'Al-Sadd, lors de la Coupe d'Asie des clubs, disputée à... Doha, au Qatar. Cette pige rémunératrice, signée en accord avec le club haut-garonnais, s'est donc transformée en énorme couac.



Jeudi, sur Twitter, le joueur a ironisé sur sa présence à la Une du quotidien L'Equipe : "4ème fracture du méta mais 1ère Une de L'Equipe..." Cette blessure tombe mal. Son club, mais aussi l'équipe de France, qui doit disputer le championnat d'Europe en janvier prochain, risquent d'être privés de l'un de ses éléments majeurs.

"Des questions d'éthique et d'équité sportive"

Mais plus que la blessure, qui peut survenir à tout moment, ce sont les circonstances de celle-ci qui font aujourd'hui polémique. Son choix d'effectuer une pige en pleine saison pour un autre club a défrayé la chronique. "On ne peut pas cautionner ces pratiques, qui posent des questions d'éthique et d'équité sportive", explique Etienne Capon, le directeur général de la Ligue de handball, dans les colonnes de L'Equipe. Certains clubs s'étaient plaints que cette pige risquait de modifier le rapport de forces, notamment dans la course au maintien.

Du côté de Toulouse, le président, Philippe Dallard, explique que l'accord de transfert temporaire avec le club libanais avait été conclu à l'époque de son prédécesseur. "En réalité, je n'ai fait que respecter la parole donnée par le club", souligne-t-il dans L'Equipe. Ce prêt, c'est Jérôme Fernandez qui en avait expliqué les raisons. "Avec la crise, beaucoup de très bons clubs européens comme Tchekhov ou Copenhague ont mis la clé sous la porte", se justifiait-il avant de partir disputer la compétition asiatique. "Et beaucoup de joueurs européens ou africains ont rejoint le Moyen-Orient. C'est intéressant de prendre des contacts là-bas pour l'avenir de Toulouse." A l'issue de son immense carrière de joueur, Fernandez est amené à jouer un rôle de dirigeant au Fenix.

"Que Fernandez se blesse au Qatar ou en faisant du bricolage..."

Claude Onesta avec les Bleus (930x620)

© MAXPPP

Mais le pari économique est devenu plaie sportive. "La situation est devenue rocambolesque car ce qui était une recherche d'un soutien financier va devenir une contrainte sportive et je suis sûr qu'aujourd'hui il (Fernandez) souffre de cette situation, mais je ne veux pas en faire un bouc émissaire", a insisté Claude Onesta, le coach des Bleus (ici avec Fernandez et Narcisse, photo). "Il savait que cela comportait un risque, le même qui existe aux entraînements à Toulouse. (...) Que Fernandez se blesse au Qatar ou en faisant du bricolage chez lui, la finalité est la même."

En attendant, Toulouse, dont le calendrier jusqu'à la fin d'année est assez corsé, espère ne pas payer une addition trop lourde. Privée de Fernandez, l'équipe de Joël Da Silva a déjà perdu le week-end dernier, à Aix. Mais elle pourra compter sur son soutien...