Federer, US Ô peine !

  • A
  • A
Federer, US Ô peine !
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Le Suisse a perdu mercredi en quarts de finale de l'US Open face au Tchèque Berdych.

Neuf ans. Neuf ans que Roger Federer n'avait plus perdu avant le dernier carré à l'US Open, son Grand Chelem chéri avec Wimbledon, qu'il a déjà remporté à cinq reprises, entre 2004 et 2008. La sixième attendra. Car, mercredi, lors de la session de nuit sur le Arthur Ashe stadium, le Suisse s'est incliné en quatre manches face à Tomas Berdych, en quarts de finale (7-6[1], 6-4, 3-6, 6-3). C'est la quatrième fois sur les sept dernières rencontres que le Tchèque prend le meilleur sur l'actuel n°1 mondial, qui s'était imposé à Cincinnati au début du mois.

"Je savais qu'il serait un adversaire difficile car il m'avait battu dans des conditions similaires à Miami et j'avais eu du mal à Toronto (les deux fois en 2010)", a déclaré Federer, vainqueur de son septième Wimbledon en juillet. "Mais je trouve que je l'ai bien aidé. Pendant un set et demi, je n'ai pas mis un coup droit dans le court." Avec 24 fautes directes sur l'un de ses coups forts (et 40 en tout), Federer a en effet bien montré le chemin à son adversaire, qui n'en demandait pas tant, lui qui évolue à un très haut niveau depuis le début de la quinzaine.

Une première défaite en session de nuit

Mirka Federer (930x1240)

© REUTERS

"On ne peut pas rêver mieux que de battre Roger ici à New York", a déclaré Berdych. Déjà vainqueur de Federer au même stade de la compétition à Wimbledon, en 2010, le Tchèque est le premier joueur à le battre en session de nuit sur le court Arthur Ashe. Avant cette rencontre, Federer en était ainsi à 23 victoires consécutives. "Je pensais avoir la bonne tactique en place et avoir emmagasiné assez de confiance", a déclaré le Suisse, qui était arrivé en quarts de finale sans avoir perdu le moindre set. "C'est une grosse déception pour moi." Cette défaite l'empêche de retrouver en demi-finales Andy Murray et de disputer une belle après leur finale à Wimbledon (victoire de Federer) et celle des Jeux olympiques de Londres (victoire de Murray).

Cet US Open 2012 marque peut-être définitivement la fin d'une époque puisque c'est la première fois depuis Roland-Garros 2004 que ni Federer ni Rafael Nadal (forfait) ne participeront aux demi-finales. Novak Djokovic, lui, est encore là. Il doit disputer jeudi soir son quart de finale face à l'Argentin Juan Martin del Potro, qui avait battu Federer en finale en 2009. Depuis, le Suisse n'a plus joué de finale à New York, une "disette" de trois ans qu'il n'a connue sur aucun autre Majeur. Le record de six titres à l'US Open est encore loin pour "maître" Roger...