Roger Federer peut-il encore gagner un Grand Chelem ?

  • A
  • A
Roger Federer peut-il encore gagner un Grand Chelem ?
Roger Federer visera un sixième titre à l'US Open cette année, cinq ans après sa dernière finale américaine.@ REUTERS
Partagez sur :

US OPEN - Le Suisse entend confirmer sa bonne forme estivale à New York. Mais en est-il vraiment capable ?

La question qui fâche. Roger Federer est en forme. Cet été, le Suisse, numéro trois mondial, a atteint la finale du tournoi de Toronto et remporté le Masters de Cincinnati. En l’absence de Rafael Nadal, forfait, et avec un Novak Djokovic en baisse de régime depuis son titre à Wimbledon, “Rodjeur” fait partie des favoris pour le titre au dernier Grand Chelem de la saison, qui débute lundi. Mais à 32 ans, le recordman du nombre de titres du Grand Chelem n’a plus ses jambes de 20 ans. La rédaction d’Europe 1 donne ses pronostiques pour l’US Open 2014.

>> LIRE AUSSI - Masters 1000 : Federer s'impose à Cincinnati

L’avis de Johann Duriez-Mise, de la rédaction d’Europe1.fr :

Les statistiques ne penchent pas vraiment en faveur d’une victoire de Roger Federer à New York. Certes, le Suisse semble s’être offert une deuxième jeunesse cet été. Dans les faits, Roger Federer reste sur une série de quatre finales d’affilée (Halle en juin, Wimbledon en juillet, Toronto et Cincinnati en août). Mais Roger Federer n’a pas le niveau qui lui a permis de vaincre assez facilement Andy Murray (6-2 7-5 6-2), ici même à l’US Open, en 2008. À Cincinnati, il a battu David Ferrer, pas spécialiste du “dur”. À Toronto, il a été battu par un Tsonga en pleine confiance, en deux sets (7-5,7-6). Et son plus grand adversaire, Novak Djokovic, compte bien accrocher un deuxième trophée américain à son palmarès, trois ans après son unique victoire new-yorkaise. Conclusion : ça s’annonce compliqué pour le Suisse.

L’avis de Julien Froment, du service des Sports d’Europe 1 :

Comment peut-on encore douter des capacités de Roger Federer? Certes, à 32 ans, le Suisse n'a plus la "caisse" de ses plus jeunes adversaires - Djokovic, Nadal, Murray, Tsonga et consorts - mais "RF" a encore de la ressource. Demi-finaliste en Australie, finaliste à Wimbledon et auteur d'une belle saison sur dur cet été (finale à Toronto, victoire à Cincinnati), le "joueur du siècle" dixit Patrice Hagelauer, ex-entraîneur de Yannick Noah, en a encore sous le pied et peut concurrencer les meilleurs joueurs du circuit. Alors, oui, ce sera difficile de remporter un 18e titre du Grand Chelem. Mais à l'impossible nul n'est tenu. Surtout quand il s'agit de Roger Federer…