Federer-Murray, un moment d'histoire

  • A
  • A
Federer-Murray, un moment d'histoire
@ REUTERS
Partagez sur :

WIMBLEDON - La finale de dimanche entre Federer et Murray sera forcément historique.

Dimanche, le Suisse Roger Federer et le Britannique Andy Murray, têtes de série n°3 et 4, vont se disputer le titre de la 126e édition des Internationaux de Grande-Bretagne, sur le gazon de Wimbledon, à Londres. Quel que soit le résultat, cette finale 2012 restera dans l'histoire du tennis mondial. Voilà pourquoi en quelques chiffres.

Si Federer gagne

17. En cas de succès, Federer porterait à 17 le nombre de tournois du Grand Chelem remportés au cours de sa carrière. Avec 16 succès (4 Open d'Australie, 1 Roland-Garros, 6 Wimbledon, 5 US Open), il devance déjà de deux unités l'Américain Pete Sampras et de quatre le premier joueur encore en activité, l'Espagnol Rafael Nadal, 11 victoires.

Federer à Wimbledon en 2009 (930x620)

© REUTERS

7. S'il bat Murray, Federer (vainqueur ici en 2009, photo) remporterait Wimbledon pour la septième fois de sa carrière et égalerait ainsi le record de victoires à Londres détenu par Sampras. Il rejoindrait également Nadal en tant que septuple vainqueur d'une levée du Grand Chelem. En juin dernier, l'Espagnol a remporté Roland-Garros pour la septième fois.

286. S'il s'impose, Federer retrouverait également la place de n°1 mondial, qu'il a déjà occupée pendant 285 semaines dans sa carrière, soit une de moins que Sampras, qui détient ce record. Le Suisse l'égalerait dès lundi, lui qui n'a plus été n°1 depuis mai 2010 et son élimination en quarts de finale de Roland-Garros.

30. A 30 ans et 11 mois, Federer pourrait devenir le deuxième n°1 mondial le plus âgé de l'histoire du tennis derrière l'Américain Andre Agassi, qui l'était redevenu à 33 ans.

Si Murray gagne

Statue de Fred Perry (930x620)

© REUTERS

76. En cas de victoire, Murray mettrait fin à une très longue disette pour le tennis britannique. Cela fait en effet 76 ans qu'aucun joueur sa sa Majesté n'a remporté de tournoi du Grand Chelem. En finale de Wimbledon, en 1936, Fred Perry (ici sa statue, à Wimbledon, photo) avait battu l'Allemand Gottfrid von Cramm en trois sets secs (6-1, 6-1, 6-0).

Les autres chiffres

4. Murray dispute sa quatrième finale de Grand Chelem, après l'US Open 2008, l'Open d'Australie 2010 et 2011. Il les a toutes perdues, les deux premières face à Federer, la dernière en date contre l'actuel n°1 mondial, le Serbe Novak Djokovic.

07.07_fedmurrayaus_re

© REUTERS

24. Pour Federer, ce sera la 24e finale dans un Majeur. Son bilan est de 16 victoires pour 7 défaites. Mais, sur ces 7 défaites, il n'a perdu que contre deux joueurs différents : Nadal (à six reprises) et Del Potro (à l'US Open 2009). Murray (US Open 2008 et Open d'Australie 2010, photo) fait déjà partie de la longue liste des victimes de Federer en finale de Grand Chelem, liste qui comprend également Djokovic, Roddick, Söderling, Gonzalez, Baghdatis, Agassi, Hewitt, Safin et Philippoussis.

Federer, Murray à Dubaï (930x620)

© REUTERS

16. Ce sera la 16e confrontation entre Federer et Murray et c'est l'Ecossais qui mène au niveau comptable avec 8 victoires pour 7 défaites. Mais Federer a remporté les deux derniers matches (en finale, à Dubaï, cette année (photo), et en poules du Masters, en 2010) et les deux duels qui les ont opposés en Grand Chelem, à chaque fois en finale. A noter que les deux joueurs vont s'affronter sur gazon pour la première fois. Et pour l'histoire.