F1 : bientôt un Grand Prix au Qatar ?

  • A
  • A
F1 : bientôt un Grand Prix au Qatar ?
@ Karim JAAFAR/AFP
Partagez sur :

DANS LA LOGIQUE - Le petit Emirat pourrait organiser une course de F1 en 2016 ou 2017.

Le Qatar, qui a accueilli en ce début d'année le Mondial de handball et qui organise en ce moment même son Tour cycliste, n'entend pas mettre la pédale douce sur son choix de diplomatie par le sport. En effet, le petit Emirat, qui doit sa richesse à ses réserves en gaz, entend organiser un Grand Prix de Formule 1 d'ici un ou deux ans. "Nous sommes sur le point de signer les contrats pour organiser l'un des Grands Prix de Formule 1", a indiqué Nasser ben Khalifa al-Attiyah, vice-président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA). '"Nous avons achevé toutes les démarches et il ne reste que quelques détails avant la signature officielle." Cell-ci pourrait permettre au Qatar d'accueillir le "F1 Circus" en 2016 ou 2017.

Comme Abu Dhabi ou Bahreïn. Le Qatar dispose déjà de deux circuits : celui de Losail, où se déroule depuis 2004 le Grand Prix MotoGP (disputé de nuit depuis 2008), et le second sur la Corniche de Doha. "L'exposition de la Formule 1 est très intéressante", souligne Vincent Chaudel, directeur du pôle sport du cabinet de conseil Kurt Salmon. "Elle est mondiale même si aujourd'hui, nous, européens, on a plutôt l'impression que ce sport est plus ou moins en perte de vitesse. La réalité des choses est que son territoire de jeu s'est agrandi." Depuis plusieurs saisons maintenant, la F1 s'est effectivement éloigné de ses bastions européens (France, Belgique, Espagne...) pour gagner des contrées plus exotiques, comme Bahreïn ou Abu Dhabi, où s'est déroulé cette année le dernier Grand Prix de la saison.

"Au-delà de l'investissement stratégique dans le sport, il y a une autre dimension, celle de la compétition régionale", insiste Vincent Chaudel. "C'est une compétition entre Emirats qui se joue et accueillir un Grand Prix de Formule 1 et non plus simplement de moto, comme c'est aujourd'hui le cas, est un élément important." Reste à savoir maintenant quel est le pays qui fera les frais de cette possible entrée au calendrier : peut-être l'Allemagne, dont l'édition 2015 du Grand Prix est déjà en suspens.