Dorin-Habert fait une pause dans sa chasse aux médailles

  • A
  • A
Dorin-Habert fait une pause dans sa chasse aux médailles
@ Kirill KUDRYAVTSEV/AFP
Partagez sur :

BIATHLON - L'athlète tricolore, jeune maman, a décidé de faire l'impasse sur l'épreuve individuelle des Mondiaux, mercredi, après deux médailles d'or inattendues.

Dorin Habert AFP 1280

© AFP/HAKON MOSVOLD LARSEN

Alors que tout le monde attendait le double champion olympique Martin Fourcade pour hisser haut le drapeau tricolore lors des championnats du monde de biathlon qui ont lieu à Kontiolathi, en Finlande, c'est une jeune maman, Marie Dorin-Habert, qui a créé la surprise. L'athlète de 28 ans, qui n'avait jamais remporté la moindre manche de Coupe du monde, a remporté coup sur coup le sprint et la poursuite, samedi et dimanche.

"Je ne m'imaginais pas deux fois championne du monde", a-t-elle reconnu au micro d'Europe 1. "Certes, avant les Mondiaux, j'espérais une médaille sur l'ensemble des courses. Voilà, c'est chose faite. Et doublement chose faite et en mieux, avec deux médailles d'or, donc c'est top, je n'en espérais pas tant." Marie Dorin-Habert semble rassasiée. C'est peut-être pour cette raison qu'elle a décidé de zapper l'épreuve individuelle qui aura lieu mercredi.

"J'ai envie de me poser un petit peu", a-t-elle confié lundi matin à l'hôtel où loge la délégation française. "L'individuelle (les biathlètes démarrent toutes les 30 secondes, il y a quatre passages au tir, et chaque erreur au tir coûte une minute de pénalité, ndlr) est une course longue, difficile, qui va sans doute marquer (physiquement) et qui est programmée encore plus tard le soir. Et puis je n'ai jamais été très performante sur ce format. Donc je pense que ça ne sert à rien d'en rajouter, il vaut mieux se préparer pour la suite." Et la suite, ce sera l'épreuve de relais, vendredi, et le grand final, la mass-start, dimanche.

Dorin Habert AFP 640

© AFP/KIRILL KUDRYAVTSEV

Mère d'une petite Adèle. La pause que s'impose Marie Dorin-Habert peut se comprendre quand on sait que la skieuse lyonnaise a donné naissance à une petite Adèle il y a moins de six mois, le 19 septembre dernier,. "Elle était là aujourd'hui (dimanche) et elle s'en va demain (lundi) pour retrouver son papa", a-t-elle confié à Europe 1. "Je suis un peu triste de la quitter, mais c'est normal, il faut la partager."

La biathlète tricolore, qui avait été médaillée d'argent aux JO de Vancouver avec le relais féminin, en 2010, avoue être la première surprise de se retrouver sur la plus haute marche du podium aussi peu de temps après avoir quitté la maternité. "Je savais que c'était faisable mais c'est vrai que je ne savais pas dans quelle mesure le corps pouvait reprendre son niveau après une grossesse et dans quelle mesure ça allait pénaliser ou aider ma reprise", confie-t-elle. "Je m'aperçois que le corps a une mémoire de l'effort assez impressionnante et que c'est un outil qui fonctionne vraiment très bien. Je pense aussi que, d'un point de vue psychologique, le fait d'être mère permet de relativiser par rapport aux objectifs sportifs." La reine de ces Mondiaux de biathlon a encore deux occasions de "surfer la vague" qui la porte depuis samedi dernier. Ou peut-être depuis le 19 septembre...

>> LIRE AUSSI - Une deuxième médaille d'or pour Dorin-Habert