Djokovic et Nadal ont rendez-vous lundi

  • A
  • A
Djokovic et Nadal ont rendez-vous lundi
@ MAXPPP
Partagez sur :

EN UN CLIC - La finale de Roland-Garros a été interrompue par la pluie vers 19h00, dimanche.

Deux interruptions et trois heures. Comme les organisateurs le craignaient, la finale de Roland-Garros entre les deux meilleurs joueurs du monde, le Serbe Novak Djokovic (n°1) et l'Espagnol Rafael Nadal (n°2), n'a pas pu aller jusqu'à son terme, dimanche. La pluie a contraint les officiels à stopper la rencontre peu avant 19h puis à annoncer le report de la fin du match, lundi, à 13h00. Au moment de ce deuxième arrêt (la finale avait déjà été arrêtée une demi-heure entre 17h15 et 17h45), Nadal menait deux manches à une après trois heures de jeu (6-4, 6-3, 2-6, 1-2) mais avait cédé son service au début du quatrième set... Septième titre à Roland-Garros pour Nadal ? Grand Chelem sur deux ans pour Djokovic ? Le suspense reste total...

Tableau d'affichage de Roland-Garros (930x620)

© REUTERS

La deuxième fois dans l'histoire. C'est la deuxième fois dans l'histoire du tournoi que la finale ne se termine pas le dimanche. En 1973, le duel entre le Roumain Ilie Nastase et le Yougoslave Niki Pilic avait même dû être reporté au mardi. Ce genre de mésaventure ne devrait plus arriver au-delà de 2017, quand le toit qui doit être installé au-dessus du central de la porte d'Auteuil sera opérationnel.

Rafael Nadal (930x620)

© REUTERS

Un match étrange. C'est peu dire que cette finale de Roland-Garros, disputée la plupart du temps sous la pluie, n'a pas atteint pour le moment les sommets d'intensité de ceux de l'Open d'Australie qui avait opposé les deux joueurs en janvier dernier et qui avait duré près de 6h... Si Nadal a nettement dominé les premiers jeux, les débats se sont ensuite équilibrés, avec beaucoup de breaks de part et d'autre (7 de chaque côté au moment de l'interruption). Mais, dans un premier temps, Djokovic a toujours commis la faute de trop, et notamment au service, avec une double faute à 3-3 dans le premier set et une autre pour concéder son service d'entrée dans le deuxième... Perdu dans ses pensées, souvent énervé, Djokovic a parfois paru dépassé par l'événement. Jusqu'à être au bord du gouffre, à 0-2 dans le troisième set, où il a alors aligné six jeux d'affilée pour s'adjuger le set sur le score sans appel de 6-2...

Novak Djokovic (930x620)

© REUTERS

Le grand huit de Djokovic. Si Djokovic reste encore en course pour "son" Grand Chelem sur deux ans, il le doit à la magnifique réaction d'orgueil qui'il a eue à 0-2 dans le troisième set. Le Serbe a alors remporté huit jeux d'affilée, et donc le troisième set et un break en début de quatrième. Et même si Nadal a finalement remporté son dernier jeu de service, l'élan était clairement du côté du Serbe. Et, pourtant, les statistiques plaident encore largement en faveur de Nadal. Quand il a gagné les deux premiers sets, l'Espagnol n'a jamais perdu un match en Grand Chelem (123 victoires). Mais Djokovic, revenu de l'Enfer face à Andreas Seppi (il fut mené deux sets à zéro) puis contre Jo-Wilfried Tsonga (quatre balles de match sauvées), semble être capable de tout.

La colère des Nadal. Peu de temps avant la dernière interruption, Nadal a fait part de son mécontentement en envoyant une balle en direction de l'arbitre de la rencontre. Le Majorquin se plaignait de la qualité de ces balles, gorgées d'eau et donc forcément plus lourdes. Dans les coursives de Roland, on a aussi vu l'oncle et entraîneur de "Rafa", Toni, regretter que le match n'ait pas été interrompu plus tôt. Cela aurait mis fin aussi au trou noir de son élève...

Djokovic sur son siège (930x620)

© Capture d'écran France 2


La frustration de "Nole". Pendant près de deux heures, Djokovic a subi les assauts de Nadal. Et il a évacué sa frustration, d'abord en jetant sa raquette (à 1-2 dans le deuxième set) puis en fracassant son siège après avoir concédé son service à 3-3 (le trou à droite sur la photo). Ce geste d'humeur lui a valu un avertissement de la part de l'arbitre de la rencontre. Et un remplacement express de la chaise lors de la première interruption. L'organisation avait décidément tout prévu...

A4 EN CAS DE PLUIE