Djokovic est bien le n°1

  • A
  • A
Djokovic est bien le n°1
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Le Serbe a remporté lundi le Masters aux dépens de Federer en deux sets (7-6[6], 7-5).

Djokovic au Masters (930x620)

© REUTERS

1. Il était déjà assuré de terminer l'année à la place de n°1 mondial pour la deuxième fois de rang mais Novak Djokovic tenait à asseoir un peu plus son statut. Et quoi de mieux qu'une victoire en finale du Masters face au joueur le plus titré en Grand Chelem de tous les temps, son dauphin au classement ATP, le Suisse Roger Federer. Dans son style caractéristique mêlant hargne et talent, le "Djoker" s'est imposé en deux manches magnifiques après avoir été mené d'un break dans chacune des deux (7-6[6], 7-5). Moins flamboyante que son année 2011 durant laquelle il avait remporté trois Majeurs, 2012 aura malgré tout été bien remplie pour Djokovic, vainqueur de l'Open d'Australie en janvier, de trois Masters 1000 (Miami, Toronto et Shanghai) et donc, de ce Masters, le deuxième de sa carrière après celui enlevé en 2008 face à Nikolay Davydenko.

Jelena Ristic (930x620)

© REUTERS

1. Le premier set, d'une durée de 1h12', a donné le rythme de la rencontre : échevelé. Djokovic a rapidement été mené 3-0 et a même concédé les neuf premiers points disputés. Visiblement un peu rouillé, le Serbe a multiplié les étirements avant de faire parler la foudre pour revenir dans la partie et s'offrir à 5-4 une balle de set, sauvée par Federer. A 5-5, le Serbe a donné de sa personne en plongeant sur le terrain, s'abîmant le coude droit. Reparti au combat, le "Djoker" s'offrit une deuxième balle de set à 6-5 dans le jeu décisif. Mais Federer la sauva à nouveau après un point incroyable, avec un coup de patte magique, presque dos au filet.

Ce n'était que partie remise et Djokovic empocha deux points plus tard le gain crucial de cette manche après une faute en revers de Federer et un ultime coup droit gagnant. Pour la plus grande joie de sa compagne Jelena Ristic (photo ci-dessus), présente à la O2 Arena.

Roger Federer (930x620)

© MAXPPP

1. Cette finale rêvée entre les n°1 et 2 mondiaux a tenu toutes ses promesses en termes de jeu et de suspense. Une statistique résume parfaitement la rencontre. Djokovic a remporté 96 des 191 points disputés quand Federer en a remporté seulement un de moins, 95. De la même façon, les deux joueurs ont eu le même nombre de balles de break durant la rencontre (7) mais "Nole" en a converti une de plus : 4/7 contre 3/7, la dernière sur la balle de match, d'un magnifique passing de revers. En revanche, Federer commit bien plus de fautes directes (42, dont 24 pour le seul coup droit), ce qui a eu le don de relancer Djokovic, notamment dans la deuxième manche où il a été mené 5-3 avant d'aligner quatre jeux d'affilée. Il s'agissait du 29e affrontement entre les deux joueurs et Djokovic n'est plus mené que 16 à 13.

Djokovic avec le trophée du Masters (930x620)

© MAXPPP

1... et des poussières. En remportant ce tournoi, l'un des plus richement dotés du calendrier, Djokovic a décroché un beau pactole qui dépasse le million d'euros. Il atteint même précisément 1,38 million d'euros (1.760.000 dollars). Battu en finale pour la deuxième fois seulement en huit présences à ce niveau de la compétition, Federer devra lui se contenter "seulement" de 630.000 euros (800.000 dollars).