Et si Noah revenait aider les Bleus en Coupe Davis ?

  • A
  • A
Et si Noah revenait aider les Bleus en Coupe Davis ?
@ REUTERS
Partagez sur :

COME BACK ? - L'ancien champion de tennis se dit prêt à redevenir capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis, mais n'épargne pas les joueurs.

Yannick Noah veut bien revenir à la tête de l'équipe de France de Coupe Davis, mais pas à n'importe quel prix. L'ancien capitaine de l'équipe de France de tennis victorieuse des Coupe Davis 1991 et 1996 est prêt à rempiler, mais uniquement si les cinq joueurs le lui demandent, a-t-il déclaré dimanche sur la chaîne d'information sportive en continu Infosport+. Arnaud Clément, l'actuel capitaine des Bleus finalistes contre la Suisse, est en fin de contrat mais a été confirmé dans ses fonctions par le président de la Fédération française de tennis, Jean Gachassin.

>> LIRE AUSSI : Federer et la Suisse enfin sacrés

La vidéo de l'entretien de Yannick Noah au micro de I-télé :

"Ça ne va pas rigoler". "Si demain j'ai les cinq joueurs devant moi (NDLR: Tsonga, Gasquet, Monfils, Simon et Benneteau), qui me disent "Yann on y va", là c'est chaud, (...) mais si il y en a un qui hésite, même pas en rêve, ça ne m'intéresse même pas, je ne veux même pas en parler", a-t-il insisté. Noah, dernier Français vainqueur d'un tournoi du Grand Chelem, en 1983, sur la terre battue de Roland-Garros, a cependant prévenu les joueurs : "Si je m'y mets, ça ne va pas rigoler. J'ai tellement envie que l'équipe de France casse tout".

"On n'arrête pas de paumer". L'ancien champion français s'est dit "tellement frustré. J'en ai marre, ça fait dix-quinze ans qu'on perd. On arrête pas de paumer." Il ajoute, dépité : "On est tout le temps dans les histoires. Les mecs ne veulent plus venir en équipe de France. Et on paume, on paume, on paume."

"Le match, on l'avait perdu avant." Yannick Noah n'épargne cependant pas l'équipe de France. "Ils n'étaient pas prêts à affronter cet évènement, j'ai senti que le match, on l'avait perdu avant, a-t-il assuré. J'ai un peu de difficulté à préciser mon propos, parce que je n'ai pas envie d'être celui qui tire sur l'ambulance. On peut perdre, il faut accepter de perdre, mais là, ils n'ont pas donné le meilleur d'eux-mêmes. On n'a pas été bons, pas que sur le court. Pourquoi ? J'ai des idées..", explique-t-il laconiquement.

>> LIRE AUSSI : Coupe Davis, l'autopsie d'un échec

"Les mecs t'appellent jamais". L'ancien champion, reconverti dans la chanson, a aussi expliqué être frustré de ne pas être davantage consulté par le monde du tennis français. "Je suis le mec qui a le plus grand palmarès depuis 50 ans en France, et les mecs t'appellent jamais. Et je ne parle pas que des joueurs..." La finale perdue face à la Suisse n'a pas fini de faire parler.