Coupe Davis : le film de l’exploit français

  • A
  • A
Coupe Davis : le film de l’exploit français
@ Reuters
Partagez sur :

REMONTÉE HÉROÏQUE - L'équipe de France de Coupe Davis est passée par toutes les émotions.

L'équipe de France est parvenue à se hisser en demi-finales de la Coupe Davis, après sa victoire à l'arrachée face à l'Allemagne, 3 victoires à 2. Les Bleus et les supporteurs présents dans la salle de Nancy sont passés par toutes les émotions en l'espace de trois jours. D'une simple formalité à un final haletant, retour sur le film de ce weekend riche en suspense. 

Julien Benneteau et Arnaud Clément, 930

© REUTERS

Un vendredi cauchemardesque. Ce quart de finale avait pourtant très mal débuté à Nancy pour une équipe de France donnée largement favorite face à des Allemands privés de leurs deux meilleurs joueurs, Philipp Kohlschreiber et Tommy Haas. Le capitaine outre-Rhin Carsten Arriens avait décidé de faire confiance à Peter Gojowczyk (119e à l’ATP) et Tobias Kamke (96e à l’ATP) pour cette confrontation. Un choix payant puisque les deux joueurs de la Mannschaft se sont respectivement imposés vendredi contre Jo-Wilfried Tsonga et Julien Benneteau.

Tsonga

© REUTERS/Vincent Kessler

Un Julien Benneteau choisi par le capitaine Arnaud Clément (photo) au détriment de Gaël Monfils et qui n’a rien pu faire face à la fougue de Tobias Kamke, vainqueur en trois sets (7-6[8], 6-3, 6-2). Pour Jo-Wilfried Tsonga, la pilule est encore plus dure à avaler. Le numéro 2 français, au terme d’un match de plus de 4 heures, a finalement cédé en cinq sets 5-7, 7-6 (7/3), 3-6, 7-6 (10/8), 8-6, avec notamment une balle de match ratée dans le quatrième set.
Coupe Davis 930x620

© Reuters


Un samedi porteur d’espoir. Menés deux victoires à zéro, les Bleus étaient dos au mur avant le double.  Pire, depuis la création du groupe mondial en 1981, seulement 7 nations dans la situation de la France sont parvenues à inverser la tendance. Et la France a réussi cette performance pour la dernière fois en 1996, en demi-finale face à l'Italie, à Nantes.

Llodra et Benneteau

© Reuters

Il fallait alors l’emporter en double pour encore croire à l’exploit et c’est qu’a fait la paire Mickaël Llodra – Julien Benneteau. Opposés au double Andre Begemann - Tobias Kamke, les Français - intraitables en double en Coupe Davis - n’ont pas tremblé. Malgré un match tendu, ils l'ont l’emporté trois sets à un (6-1, 7-6, 4-6, 7-5), après 3h30 de jeu. La remontée était alors envisageable, fallait-il encore faire le boulot dans les deux simples du dimanche.

Tsonga 930x620

© Reuters

Un dimanche en apothéose. Piqué dans son orgueil après sa défaite de vendredi, Jo-Wilfried Tsonga est revenu sur le cour avec l'envie de tout arracher. et le Manceau n'a pas fait de cadeaux à son adversaire Tobias Tamke. Une victoire facile en 3 petits sets (6-3, 6-2, 6-4) pour le 12e joueur mondial à l'ATP et voilà la France lancée pour de bon dans sa folle remontée.

Dans une dynamique positive, à mille lieues de celle de vendredi, la France a finalement arraché sa qualification pour les demi-finales avec un cinquième match décisif remporté par Gaël Monfils face à Peter Gojowczyk (6-1, 7-6, 6-2). "On est vraiment heureux, ce n’était pas facile ce weekend, on a tous bien géré la situation à notre manière", a déclaré, soulagé, le héros du weekend.

Et maintenant, la montagne tchèque. En demi-finales en septembre prochain, la France affrontera un adversaire d'un tout autre calibre, la République Tchèque, double tenant du titre. Pas de quoi inquiéter le capitaine des Bleus, Arnaud Clément : "Notre but, c'est de gagner la Coupe Davis. Les demi-finales, ça ne va pas nous suffire." Et avec l'avantage de recevoir, les Bleus sont encore capables de nous surprendre...

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

COUPE DAVIS - Gaël Monfils qualifie la France pour les demies

ÉGALISATION - Tsonga remet les pendules à l'heure

OUF! - La France reste dans la course

COUPE DAVIS - Défaite de Tsonga, la France au bord du gouffre

COUPE DAVIS - La France démarre très mal contre l'Allemagne