Coupe Davis : le stade Pierre-Mauroy entre show et froid

  • A
  • A
Coupe Davis : le stade Pierre-Mauroy entre show et froid
@ MAXPPP
Partagez sur :

MÉTÉO - La température à l'intérieur du stade devrait être comprise entre 10 et 14° C, ce week-end.

Organiser un match de tennis dans un stade, c'est fort. Mais il faut assurer le chauffage derrière. A la différence du football, qui peut se pratiquer par n'importe quel temps ou presque, le tennis exige une température minimum sans quoi les joueurs risquent d'être engourdis. La Fédération française de tennis (FFT), organisatrice de la finale de la Coupe Davis, ce week-end, face à la Suisse, a bien évidemment travaillé sur la question avec les équipes du stade Pierre-Mauroy.

Et c'est une entreprise spécialisée dans le chauffage des cathédrales et des halles de gare qui a été retenue pour réaliser le prodige : faire passer (à certains endroits du moins) un demi-stade pour une salle de spectacle comme une autre. Des radiants ont ainsi été installés au-dessus du court pour gagner quelques précieux degrés...

>> LIRE AUSSI : Coupe Davis : le stade Pierre-Mauroy fait sa mue

"Au milieu du court, on a 18,5° C, je pense que c'est quand même suffisant", se félicite Bruno Slastan, qui veille également sur la terre battue de Roland-Garros. Il est prévu entre 10 et 12°C en journée, ce week-end, à Lille. "Dans la salle, il fait un peu frisquet, il faut reconnaître, mais chauffer une salle comme ça, aussi immense, ce n'est pas évident. Je pense que la chaleur humaine va faire que la salle sera plus "chaude". 27.000 spectateurs, ça fait beaucoup.. Et dans le Nord, on sait que les gens ont beaucoup de chaleur dans le cœur..."

Un plaid pour 19.000 spectateurs. En revanche, tous les spectateurs n'auront pas la même chaleur sur le corps. En effet, seuls les 4.500 spectateurs de la "boîte à spectacle", c'est-à-dire les tribunes qui garnissent le bord du court, auront droit à un chauffage événementiel (contre la somme de 220 euros, soit le tarif le plus élevé proposé, en rouge sur le schéma). Les places de la première catégorie haute (100 euros, en vert) donneront elles accès à la coursive chauffée du stade, où les spectateurs pourront également se restaurer.

Plan de la billetterie (1280x640)

© FFT

Pour toutes les autres places (19.000 en tout, des catégories 1 basse à 100 euros à la catégorie 4 à 30 euros), chaque spectateur se verra remettre un plaid lors de son arrivée au stade. "On annonce bien la couleur pour que chacun prenne ses dispositions et que chacun vienne suffisamment couvert", explique Sébastien Hette, directeur adjoint de la Fédération française de tennis (FFT) et responsable opérationnel sur cette finale. "Le plaid remplira sa fonction de couverture chauffante et fera aussi office de souvenir." Place au show !

>> LIRE AUSSI : Coupe Davis : le marché noir flambe

D'où vient le Saladier d'argent ? La réponse avec Jean-Claude Perrin :



VIDEO - Coupe Davis : pourquoi les vainqueurs...par Europe1fr