Cofidis "veut tourner la page"

  • A
  • A
Cofidis "veut tourner la page"
@ MAXPPP
Partagez sur :

TOUR - L'équipe française a été touchée par l'arrestation de son coureur Rémy Di Grégorio.

Rémy di Grégorio

© MAXPPP

Rémy Di Grégorio n'était pas au départ de la 10e étape du Tour de France, mercredi, entre Mâcon et Bellegarde-sur-Valserine. Le coureur provençal de l'équipe Cofidis (ici le 7 juillet, photo) a été arrêté et placé en garde vue dans le cadre d'une commission rogatoire ouverte en juin 2011 pour trafic de produits dopants en bande organisée. A cette époque, le Marseillais portait les couleurs de l'équipe kazakhe Astana, dont le leader sur ce Tour est Alexandre Vinokourov. Mais, mercredi, c'est bien l'équipe Cofidis qui a dû gérer cet abandon singulier, elle qui avait recruté Di Grégorio l'hiver dernier.

"On a débriefé ce qu'on avait à débriefer. Maintenant il faut tourner la page. On est là pour faire du vélo", a déclaré le manager général de l'équipe française, Yvon Sanquer. "La décision qui a été prise est de le dans les meilleures conditions possibles, de continuer sur les objectifs que nous nous sommes fixés." Mardi, l'équipe avait annoncé la suspension immédiate de son coureur. "Ce cas isolé ne doit pas remettre en cause la participation de l'équipe au Tour de France et pénaliser ceux qui n'ont rien à se reprocher", avait déclaré l'équipe.

"L'équipe va bien", explique Rous

Entendu à Marseille par les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) et de la section de recherches phocéenne, Di Grégorio pourrait être présenté à la juge Annaïck Le Goff mercredi en fin de journée ou jeudi, à l'issue des 48 heures réglementaires de garde à vue.

"Les coureurs réagissent bien après un premier passage légitime d'abattement et de stupeur", a confié Sanquer. "Hier (mardi) après-midi, ils ont bien récupéré. On a fait le maximum pour dédramatiser la situation."  Membre de l'équipe Festina au moment du scandale qui avait éclaboussé le Tour en 1998, Didier Rous, directeur sportif de Cofidis, s'est fait plus concis : "on continue la course comme on le fait depuis le départ du Tour. L'équipe va bien. C'est la seule chose que j'ai à dire".

L'objectif du maillot blanc

Rein Taaramae (930x620)

© MAXPPP

Pour les deux dirigeants de l'équipe, il s'agit désormais de se recentrer sur la course, avec un objectif majeur, le maillot blanc de meilleur jeune pour Rein Taaramae, 25 ans. Au classement général, l'Estonien, qui a déjà porté ce maillot spécifique en début de Tour (photo) pointe actuellement à 42 secondes de l'Américain Tejay van Garderen (BMC). "Ils sont prêts à donner le meilleur d'eux-mêmes autour de Rein (Taaramae)", a souligné Sanquer. Maintenu en garde à vue, mercredi, en fin de matinée, à Marseille, Di Grégorio a désormais, lui, bien d'autres soucis à gérer.