Clément met un terme à sa carrière

  • A
  • A
Clément met un terme à sa carrière
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Le tennisman a officialisé, lundi, la fin de sa carrière après sa défaite à Wimbledon.

Des rouges, des violets, à pois blancs, avec imprimé léopard même, Arnaud Clément les a tous portés. On ne peut pas penser à lui sans penser à ses bandanas qu'il changeait méticuleusement pendant les matches. Cette fois, c'est terminé. Il a définitivement rangé ses grigris dans son placard. Lundi après-midi, le tennisman tricolore de 34 ans a officialisé la fin de sa carrière en simple après son élimination au premier tour des qualifications de Wimbledon par un autre Français, Kenny De Schepper.

Et maintenant l'équipe de France ?

Un commentaire très sobre, sans fioriture pour annoncer ce départ. "C'était le dernier match en simple de ma carrière. Et oui, ma décision était prise avant de venir ici participer aux qualifications," a-t-il déclaré sur sa page Facebook, après s'être incliné en trois manches (6-7, 7-6, 6-3). Il jouera quand même un dernier match sur le circuit mais en double. Il est en effet engagé la semaine prochaine avec son vieux compère Michaël Llodra, avec qui il a remporté le tournoi londonien en 2007.

Clément-bandanas

"C'est vrai que l'on a un sentiment particulier au moment de ranger ses raquettes à la fin du match et se dire que c'est terminé, mais je me sens très à l'aise avec cette décision. Pour moi, c'est le bon moment ! Non, je ne ressens pas vraiment de tristesse", a ajouté Clément, quart de finaliste en simple à Wimbledon en 2008.

"J'envisage ce soir l'après tennis comme une seconde carrière avec de nouveaux objectifs, des challenges différents ! Tout le monde a en tête le capitanat en Coupe Davis. C'est évident que c'est une chose qui me plairait énormément mais si ce n'est pas moi qui suis choisi, je sais que je trouverai d'autres projets qui me motiveront...", a encore indiqué l'Aixois. Clément est aujourd'hui fortement pressenti pour succéder au poste de capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis à Guy Forget.