Clément Lefert sur Camille Muffat : "une personne extraordinaire"

  • A
  • A
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - L'ancien nageur évoque le souvenir de son ancienne camarade au sein du club de Nice.

Comme elle, il avait pris sa retraite sportive à 24 ans, après être devenu champion olympique. Clément Lefert, médaillé d'or sur le relais 4x100 m lors des Jeux de Londres, est revenu avec émotion sur le décès de Camille Muffat lors du tournage de l'émission Dropped, en Argentine. Aujourd'hui, celui qui partagea son quotidien au sein du club de l'Olympic Nice Natation, a envie de retenir un souvenir précis de Camille Muffat.

"C'est le 29 juillet 2012, quand elle remporte sa médaille d'or sur 400 m nage libre et quand, avec Yannick (Agnel, qui était également membre du club de Nice, ndlr), on fait partie du relais médaillé d'or une heure plus tard et qu'on la retrouve dans la zone médias. On se prend alors dans les bras les uns les autres et on s'embrasse. C'est vraiment le moment qui me restera gravé à vie et c'est le souvenir que je veux garder de Camille."

"Camille était ravie de partir à l'aventure", confie Clément Lefert :



Clément Lefert : "Camille était ravie de partir...par Europe1fr

"Camille, une aventurière." Clément Lefert décrit Camille Muffat comme une "personne extraordinaire", "une fille très souriante", bien différente de l'image qu'elle renvoyait. "Elle faisait très timide et introvertie mais une fois qu'on la connaissait, elle était très dynamique et très sociable et elle s'ouvrait facilement avec ses amis", insiste l'ancien champion, qui fut également médaillé d'argent sur le relais 4x200 m à Londres.

Clément Lefert et Camille Muffat (1280x640)

© Kenzo TRIBOUILLARD/AFP


Plus que tout autre, Clément Lefert, aujourd'hui analyste financier à Londres, comprend que Camille Muffat ait très tôt voulu s'éloigner des bassins. "Je sais ce que c'est de nager à ce niveau-là, c'est contraignant, ça demande énormément de privations", souligne-t-il. "Une fois qu'on a atteint ce qu'on voulait depuis tout petit, le Graal olympique, c'est peut-être un petit dur de garder la motivation. Et une autre motivation émerge, celle de mener à bien une seconde carrière, une seconde vie. Je pense que Camille avait vraiment ça en tête, avoir une seconde vie après le sport de haut niveau, avoir une carrière professionnelle et fonder une famille."

"Un projet qui lui tenait à cœur." Clément Lefert avait comme Camille Muffat une certaine appétence pour les jeux de téléréalité. Il avait ainsi participé en 2013 à l'émission Splash, sur TF1, un concours de plongeon qu'il avait d'ailleurs remporté. "Il y a deux semaines, elle m'avait envoyé un message en me disant qu'elle était contente de participer à cette émission Dropped, que c'était vraiment un projet qui lui tenait à cœur", a expliqué Clément Lefert. "Je connais Camille comme une aventurière, quelqu'un d'hyper-actif, qui aime se surpasser et c'est vrai que cette émission, à court terme, était devenu un objectif. J'ai envie de penser qu'elle est partie en étant heureuse, et en faisant ce qu'elle a toujours fait depuis toute petite, se donner à fond."

>> LIRE AUSSI - L'hommage de la presse à des champions "hors normes"

>> LIRE AUSSI - Crash en Argentine : les hommages aux victimes

>> LIRE AUSSI - Crash en Argentine : un des hélicoptères a "dévié de sa trajectoire"

>> LIRE AUSSI - Queffélec et Arthaud : "nous parlions autant de voile que de pages blanches"