Ces records qui manquent à Nadal

  • A
  • A
Ces records qui manquent à Nadal
@ MAXPPP
Partagez sur :

ROLAND-GARROS - Nadal s'est imposé dimanche pour la huitième fois. Mais où va-t-il s'arrêter ?

Dimanche, Rafael Nadal a complété son deuxième quarté à Roland-Garros en s'imposant pour la quatrième fois de suite, comme il l'avait déjà fait entre 2005 et 2008. Le voilà donc avec huit Roland-Garros à son palmarès, une mainmise sur un tournoi du Grand Chelem jamais vue dans l'histoire du tennis. Homme de (presque) tous les records sur terre battue, Nadal ne semble pas avoir perdu une once de motivation. Ça tombe bien, car il lui reste quelques records à aller chercher...

Nadal avec la Coupe des Mousquetaires (930x620)

© REUTERS

La dizaine de Roland-Garros. En 2012, Nadal a effacé Björn Borg avec un septième titre à Roland-Garros. Dimanche, il en a remporté un huitième, reléguant au second plan quelques illustres légendes du tennis, comme Pete Sampras ou Roger Federer, qui n'ont pas réussi à faire aussi bien dans leur jardin de Wimbledon (sept titres chacun à Londres). Maintenant, la question est de savoir si Nadal est capable d'atteindre le nombre mythique de 10 victoires. Sur cette surface, un seul joueur semble aujourd'hui en mesure de lui contester les plus grands titres : Novak Djokovic. Le Serbe l'a poussé au cinquième set en demi-finales, quelques semaines après l'avoir battu en finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Les deux hommes devraient logiquement se disputer (et se partager ?) les titres dans les trois-quatre années à venir. Ce qui pourrait aboutir à la dizaine de titres pour Nadal... Notre pronostic : probable.

rafael nadal roland-garros reuters 930620

© REUTERS

Les 46 titres sur terre battue. Nadal a remporté dimanche son 42e tournoi sur terre battue. Ce fut également sa sixième victoire de la saison sur la surface après Sao Paulo, Acapulco, Barcelone et les Masters 1000 de Madrid et de Rome (il fut battu deux fois en finale, à Vina del Mar et à Monte-Carlo). Cela le rapproche un peu plus de l'un des records qui lui manque sur cette surface. En effet, l'Argentin Guillermo Vilas compte 46 titres. Compte tenu de son rythme annuel de victoires sur terre battue, que l'on peut établir à quatre sur les cinq dernières années, Nadal pourrait rejoindre Vilas dès la saison prochaine. Notre pronostic : quasi certain.

Rafael Nadal, à Wimbledon (930x620)

© REUTERS

Les 17 titres en Grand Chelem. A force de gagner Roland-Garros, Rafael Nadal commence à accumuler les titres du Grand Chelem. L'Espagnol en est désormais à 12, dont les deux tiers remportés porte d'Auteuil (8 Roland-Garros, 2 Wimbledon, 1 Open d'Australie, 1 US Open). Il a rejoint dimanche l'Australien Roy Emerson, vainqueur lui aussi de 12 Grand Chelem entre 1961 et 1967, avant le début de l'ère Open, en 1968, qui marqua le début de la professionnalisation du tennis. Avec 12 titres, Nadal n'est donc plus qu'à deux longueurs de l'Américain Pete Sampras, vainqueur de 14 Majeurs (7 Wimbledon, 5 US Open et 2 Open d'Australie). Nadal a même remporté ce douzième Grand Chelem à un âge inférieur à celui de "Pistol Pete" (27 ans et 6 jours contre 27 ans et 326 jours). En revanche, Nadal a atteint la douzaine un an plus tard que le recordmen des victoires en Grand Chelem, Roger Federer (27 ans et 6 jours contre 26 ans et 32 jours). Le Suisse demeure le recordman absolu des victoires en Grand Chelem, avec 17 (7 Wimbledon, 5 US Open, 4 Open d'Australie et 1 Roland-Garros). Mais avec 12, Nadal n'est plus aujourd'hui qu'à cinq longueurs. Et compte-tenu de son jeu actuel et de sa force de caractère, il n'a sans doute pas fini sa moisson. Notre pronostic : possible.

Nadal à Rome (930x620)

© MAXPPP

La place de n°1 mondial. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Nadal a chuté à la cinquième place mondiale, lundi, derrière... David Ferrer, sa victime en finale. En effet, le classement tient compte des résultats de l'année écoulée et donc des sept mois passés loin des courts par le Majorquin, entre juillet 2012 et février de cette année. Par ailleurs, Nadal remportant Roland-Garros chaque année depuis 2010, il n'a jamais de points à y gagner. Mais ce classement est évidemment en trompe-l’œil. Car, avec sept victoires en tournois, dont une en Grand Chelem et aucun point à défendre sur la deuxième partie de saison, Nadal s'est replacé idéalement pour finir l'année à la 1re place du classement ATP. Une fois de plus, Djokovic semble le plus à même de contrarier les plans de Nadal, qui a déjà terminé n°1 en 2008 et 2010. Même s'il occupe une troisième fois la place den n°1 mondial à la fin de l'année 2013, Nadal restera encore à bonne distance du recordman en la matière, Pete Sampras, qui a fini l'année n°1 à 6 reprises, une de plus que Federer. Notre pronostic : probable pour la place de n°1 cette année, improbable en revanche pour le record de Sampras.