"Cav"-le-gaillard

  • A
  • A
"Cav"-le-gaillard
@ REUTERS
Partagez sur :

EN UN CLIC - Mark Cavendish (Sky) s'est imposé au sprint à Brive-la-Gaillarde, vendredi.

Cavendish 20.07

© MAXPPP

Cavendish, version fusée. Depuis sa victoire lors de la 2 étape, le Britannique Mark Cavendish (Sky) avait laissé les lauriers à l'Allemand Andre Greipel (Lotto-Belisol) et au Slovaque Peter Sagan (Liquigas-Cannondale), vainqueurs tous les deux de trois étapes. Mais, vendredi, le champion du monde en titre a effectué un retour fracassant sur le devant de la scène. Le "Cav" a jailli dans les derniers mètres de l'étape Blagnac-Brive-la-Gaillarde en enrhumant les deux derniers échappés, l'Espagnol Luis Leon Sanchez (Rabobank) et l'Irlandais Nicolas Roche (AG2R-La Mondiale), pour gagner avec plusieurs vélos d'avance sur l'Australien Matthew Goss (Orica-GREENEDGE). Un succès "en solitaire", en quelque sorte, pour Cavendish, élu "meilleur sprinteur de l'histoire du Tour de France" et qui compte désormais 22 victoires d'étape à son palmarès, soit autant qu'André Darrigade et que Lance Armstrong.

Cavendish s'impose au sprint à Brive :

Wiggins 21.07

© Capture d'écran France 2

Un maillot jaune au service. Jusqu'aux tous derniers kilomètres, Bradley Wiggins a passé une journée très tranquille. Il s'est ensuite mis au service de son sprinteur Mark Cavendish en prenant le commandement du peloton pour revenir sur les échappées (photo). "Oui, c'était dangereux et on a donc décidé de rouler devant et de mettre le train en route", a confié sur France 2 "Wiggo", félicité sur le podium du jour par le président de la République, François Hollande. "Je ne savais pas qui c'était, je croyais que c'était un candidat de Loft Story", a déclaré Wiggins à l'arrivée, dans un humour tout britannique.

Hollande 21.07

© REUTERS

Un président sur le Tour. François Hollande était présent à l'arrivée de l'étape, qui arrivait en Corrèze, département dont il était le président du conseil général avant d'accéder à l'Elysée. Le président de la République a salué le maillot jaune mais également le maillot blanc à pois rouge, Thomas Voeckler. "Le Tour, c'est la course que nous regardions avec admiration dans notre enfance. Pendant toutes ces années, j'ai vu des champions. Et il y en a encore cette année." Outre Voeckler, Hollande a salué deux autres vainqueurs d'étape sur ce Tour, Thibaut Pinot et Pierrick Fédrigo (FDJ-BigMat).

>> A lire : Hollande à l'arrivée du Tour

Chien 21.07

© Capture d'écran France 2

Gilbert, un temps de chien. Déjà guère en réussite sur ce Tour de France 2012, Philippe Gilbert a chuté sur le chemin de Brive-la-Gaillarde en percutant un chien (ici en photo). Le coureur de la BMC a effectué un soleil et souffre de contusions sur tout le côté gauche du corps. Avant de remonter à vélo, Gilbert a pris le temps de sermonner vertement le propriétaire du gros chien, qui avait eu la très mauvaise idée d'oublier la laisse à la maison. "Sur le moment, je les aurais frappés mais heureusement, John Lelangue (le manager de l'équipe ndlr) m'a calmé", a confié Gilbert, tourné désormais vers la course en ligne des Jeux olympiques.

Un chien provoque une chute dans le peloton :