Bolt, premier 100 m "au petit trot"

  • A
  • A
Bolt, premier 100 m "au petit trot"
@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

VIDEO - La star jamaïcaine a frôlé la défaite aux îles Caïmans, ne s'imposant qu'au millième.

L'année de la reconquête du titre mondial sur 100 m a commencé doucement pour Usain Bolt. Le Jamaïcain a disputé sa première ligne droite de la saison dans le cadre inhabituel d'un meeting... aux îles Caïmans, mercredi. Resté un peu bloqué dans les starts, "la Foudre" a tardé à frapper et ne s'est imposée devant son partenaire d'entraînement et compatriote Kemar Bailey-Cole, qu'au millième près, dans un temps relativement lent de 10"09. Il faudra faire beaucoup mieux cet été si Bolt espère effacer le souvenir de Daegu, où il avait été exclu de la finale du 100 m après un faux départ.

Bolt s'impose au millième devant Bailey-Cole (à 3'50") :

"Je ne me suis pas senti puissant à la sortie des starting-blocks et aux 50 mètres, je ne me sentais pas dans une course normale", a déclaré le Jamaïcain, triple champion olympique l'année dernière à Londres sur 100, 200 et 4x100 m. ""C'était simplement une mauvaise course. Il faut que je vois avec mon entraîneur (Glen Mills) ce qui n'a pas marché."

Gay, lui, a gagné en 9"86

Selon Bolt, les séances d'entraînement manquées la semaine dernière en raison de douleurs aux ischio-jambiers peuvent expliquer ces problèmes de réglage. S'il a précisé s'être "légèrement ressenti" de cette blessure, le Jamaïcain a néanmoins estimé que ce n'était pas une "douleur gênante". Cette première sortie de Bolt tranche avec celle de l'Américain Tyson Gay, qui s'annonce comme son principal rival cette saison. Samedi dernier, à Kingston, sur les terres de Bolt, Gay a fait forte impression en signant un chrono de 9"86.

Gay remporte le 100 m en 9"86 à Kingston :

Après cette sortie délicate, Bolt disputera son premier 100 m "européen", le 6 juin prochain, à l'occasion de la réunion Ligue de Diamant à Rome. Un mois plus tard, le 6 juillet, Bolt sera également la vedette du meeting Areva, au Stade de France, à Saint-Denis.