Biathlon : Dorin-Habert sacrée championne du monde de sprint

  • A
  • A
Biathlon : Dorin-Habert sacrée championne du monde de sprint
@ AFP/HAKON MOSVOLD LARSEN
Partagez sur :

SKI - La Française Marie Dorin-Habert a été sacrée samedi championne du monde de sprint en biathlon lors des championnats en Finlande. 

La Française Marie Dorin-Habert a été sacrée samedi championne du monde de sprint en biathlon à Kontiolahti en Finlande. Il s'agit de son premier titre mondial. Aucune Française n'avait obtenu une consécration de ce niveau depuis 2003. 

Tempête de neige. Elle a terminé les 7,5 kilomètres devançant la Polonaise Weronika Nowakowska et l'Urkrainienne Valj Semerenko dans des conditions dantesques de neige et de rafales de vent. Malgré une faute au tir debout, elle a pris le meilleur sur sa dauphine russe en se montrant intraitable sur les skis.

Les grandes favorites ont elles raté leur épreuve, dépassées par les conditions climatiques. La Bélarusse Darya Domracheva et la vedette locale Kaisa Mäkäräinen terminent au-delà de la 25e place à plus de deux minutes de la Française.

"Je me suis vue en tête". "J'ai commencé à réaliser déjà sur les skis, quand on m'a dit que je sortais en tête. Je me suis que ça sentait quand même bon la médaille. Je savais que devant il y avait quand même deux favorites Darya et Makarainen qui s'étaient plantées. Et moi je me disais qu'après en ski, je vaux les filles qui sont derrière. J'ai tout donné. En arrivant sur la ligne d'arrivée, je me suis vue en tête", a raconté Marie Dorin-Habert. "C'est un rêve qui se réalise, pas depuis que je suis toute petite, mais depuis que je fais du biathlon en compétition. Maintenant c'est fait, je suis bien contente", a-t-elle déclaré après la compétition. 

Grâce à ce titre, elle partira dimanche en tête de la poursuite, avec 10 secondes d'avance sur la Polonaise Nowakowska-Ziemniak et 20 secondes sur Semerenko.

Marie Dorin-Habert, 28 ans, qui avait remporté la médaille de bronze aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010, démontre avec ce nouveau titre qu'elle a su revenir à son meilleur niveau, six mois seulement après avoir accouché.