Bernard entre deux eaux

  • A
  • A
Bernard entre deux eaux
@ MAXPPP
Partagez sur :

NATATION - Eliminé sur 100 m, le champion olympique 2008 est désormais tourné vers le 50 m.

Le champion olympique ne défendra pas son titre sur la distance reine de la natation, le 100 m, lors des prochains Jeux olympiques de Londres. Alain Bernard, seulement cinquième de la finale des championnats de France, jeudi, à Dunkerque, a été victime de la densité d'un sprint masculin français pétri de talents, dont le dernier en date, Yannick Agnel, 19 ans, a raflé la mise avec Fabien Gilot.  "Ça a nagé vite et je n'ai pas nagé assez vite. C'est tout. (...) C'est le sport de haut niveau. Ce n'est jamais un long fleuve tranquille et je sais de quoi je parle."

Privé de finale mondiale pour deux centièmes en 2007, Bernard a ensuite connu la consécration olympique un an plus tard, à Pékin. Si la défense de son titre est désormais impossible, Bernard peut encore être présent à Londres en individuel, sur 50 m.

Les mots gentils de Laure Manaudou

Et Bernard s'est attelé à cette tâche dès vendredi matin. Et plutôt bien, puisque le membre du CN Antibes a décroché le troisième temps des séries, derrière Frédérick Bousquet et Florent Manaudou, petit frère de Laure, laquelle n'a pas manqué, vendredi, d'apporter son soutien à Bernard : "je pense qu'Alain est assez grand pour rebondir et faire la part des choses. Ce n'est que de la natation, ce n'est pas la fin du monde." Bernard est, avec Manaudou et Jean Boiteux, l'un des trois seuls champions olympiques de l'histoire de la natation française.

Le 50 m et le 4x100 m pour rebondir

Malgré la déception de ne pas être du 100 m l'été prochain, comme ce fut déjà le cas l'année dernière lors des Mondiaux, Bernard conserve une bonne chance de briller sur 50 m, distance sur laquelle il avait décroché la médaille de bronze à Pékin. Mais, quand il évoque sa présence aux Jeux, Bernard évoque surtout le relais 4x100 m, qui lui avait déjà valu de sacrées émotions, et notamment à Pékin, où il avait cédé dans la dernière longueur face à l'Américain Jason Lezak.

"Les relais, c'est ce qui m'a permis d'accéder à l'équipe de France. J'ai beaucoup de respect pour les relais. Les 4x100 m que j'ai pu faire et qu'il me reste à faire. Je vais vraiment essayer d'honorer ma place", a souligné Bernard. En terminant 5e, jeudi, en fin d'après-midi, le nageur d'Antibes a sans doute assuré sa place parmi le relais français, au minimum pour disputer les séries. Après, tout est possible. Comme toujours avec Bernard.