Basket : Nanterre, retour sur terre

  • A
  • A
Basket : Nanterre, retour sur terre
@ Maxppp
Partagez sur :

CE N’EST QU’UN AU REVOIR - Nanterre va devoir maintenant se concentrer sur le championnat.

L'info. La surprenante équipe de Nanterre a vu son aventure européenne s’arrêter brutalement mardi soir en huitièmes de finale de l'Eurocoupe, après sa défaite contre le Budivelnik Kiev (71-76). Si le club des Hauts-de-Seine peut nourrir quelques regrets, son manque d’efficacité dans les moments importants du match et une imprécision chronique à trois points (seulement 5/25) ont été de trop face à une formation ukrainienne solide défensivement. Mais tout n’est pas à jeter dans le parcours de la JSF Nanterre, bien au contraire. 

Les derniers survivants. Alors qu’on avait prédit le pire au petit poucet de la compétition au moment d’affronter Fenerbahçe, le FC Barcelone ou encore le CSKA Moscou, le bon parcours en Euroligue - trois victoires dont une de prestige face au Barça - puis en Eurocoupe, aura fait taire les détracteurs. "Certains ont dit qu’on serait la honte du basket français en Coupe d’Europe, mais on s’aperçoit qu’on a été les derniers survivants", n'a pas manqué de rappeler le pivot Johan Passave-Ducteil au micro Europe 1 après la défaite.

Pascal Donnadieu, entraîneur de Nanterre, espère que son équipe atteindra les quarts de finale.
"On n'a pas été ridicule, alors que c’était une première pour nous", abonde l’entraîneur Pascal Donnadieu. "On voulait aller le plus loin car, on ne sait pas si on reconnaîtra ça à l’avenir". Les joueurs aussi, savourent ce moment particulier. "C’est une expérience unique. Le public était déchaîné, on va être nostalgique", note l’autre pivot de la JSF, Mam Jaiteh. "Mais c’est un mal pour un bien vu notre situation en Championnat".

Accrocher les play-offs en Pro A. Car Nanterre est encore loin d’avoir assuré ses arrières en Pro A. Seulement 10e de la saison régulière, la formation de Pascal Donnadieu va devoir cravacher pour arracher la huitième place, synonyme de qualification pour les play-offs. "Il va falloir oublier cette déception, se remobiliser et trouver les mots pour que les gars repartent de plus belle", analyse à chaud le coach nanterrien. Son équipe n’aura pas le temps de tergiverser puisqu’elle affronte samedi prochain le leader de la Pro A, le CSP Limoges.

sur le même sujet, sujet,

EUROCOUPE - Nanterre veut continuer l'aventure