Basket : la France en danger face à la Croatie

  • A
  • A
Basket : la France en danger face à la Croatie
@ MAXPPP
Partagez sur :

SANS FILET - Les Bleus affrontent une solide équipe de Croatie en 1/8e de finale du Mondial de basket, samedi soir (18h).

L'équipe de France n'a plus choix. Opposée en huitième de finale du Mondial de basket à la Croatie, samedi soir (18h), les Bleus sont dans l'obligation de gagner sous peine de rentrer prématurément à la maison. Une élimination à ce stade de la compétition serait une vraie déception pour les champions d'Europe 2013. Mais en l'absence de la star Tony Parker et des cadres Alexis Ajinça et Nando De Colo, la France ne possède pas les mêmes arguments que lors de son été doré de l'an passé. Après un premier tour terminé à la troisième place, les Bleus vont devoir hausser leur niveau pour écarter une solide équipe de Croatie, à Madrid.

>> LIRE AUSSI : La France difficilement en 1/8 de finale du Mondial

Vincent Collet doit trouver la clé face à la Croatie.

Un premier tour contrasté. On savait que la France aurait du mal sans ses cadres. Et le bilan du premier tour a été presque conforme aux attentes. Logiquement surclassés par l'Espagne (88-64), ogre de la compétition et surmotivée devant son public, les Bleus ont perdu de justesse un second match contre le Brésil (65-63), bien plus solide dans le secteur intérieur. Mais les hommes de Vincent Collet ont aussi réussi à battre un autre gros morceau, la Serbie (74-73). Si la victoire face à l'Egypte ne souffre d'aucune contestation (94-55), celle obtenue face à l'Iran lors du dernier match de poule a été beaucoup plus inquiétante. La France ne s'est imposée que de 5 points (81-76) et s'est fait très peur dans le dernier quart-temps, quand les Iraniens ont failli recoller au score. Face à la Croatie, il faudra montrer tout autre chose.

Diaw et Batum attendus. Il y a 4 ans, les Bleus avaient été éliminés par la Turquie en 1/8e de finale du Mondial. Pour que ce scénario ne se répète pas, les Français comptent sur leurs deux vedettes estampillés NBA : Boris Diaw et Nicolas Batum. Au premier tour, leurs statistiques n'ont pas porté l'équipe de France. Ce qui fait dire au coach Vincent Collet : "Il n'y a pas de grande équipe sans grands joueurs. Du fait des absences, on en a forcément moins, donc il est indispensable que ceux dont on dispose encore soient à leur meilleur niveau. Je pense qu'ils vont élever leur niveau et il le faut". Au premier tour, Batum a inscrit 9,2 points de moyenne et Boris Diaw 7,4 pts. Un petit effort des deux stars français est donc indispensable.



Un adversaire solide. Mais Nicolas Batum et Boris Diaw ne pourront pas battre à eux seuls la Croatie. Depuis plusieurs années, l'équipe des Balkans est en progression constante. Quatrième du dernier Euro, elle a terminé cette année à la deuxième place de son groupe. Avec trois victoires et deux défaites, la Croatie présente le même bilan comptable que les Bleus. Les Slaves se sont inclinés face à la Grèce, invaincue au premier tour, et a été battue par une surprenante équipe du Sénégal. Mais les Croates restent une équipe redoutable, selon le capitaine français, Boris Diaw : "Ils ont un style de jeu slave, ils jouent bien ensemble, ils ont des shooteurs. Ils sont aussi assez athlétiques. C'est une équipe complète." Et parmi elle, un jeune joueur sera particulièrement à surveiller.

>> LIRE AUSSI : l'Espagne, l'autre "Dream Team"

Dario Saric, la jeune star croate.

Dario Saric, la future star. Son nom ne vous dit sans doute rien, mais il est considéré comme un des meilleurs joueurs de sa génération. Dario Saric, l'intérieur croate de 20 ans, est un solide gaillard de 2,08 mètres qui a été drafté en 12e position par les Orlando Magics, en NBA. Annoncé comme une future star, le jeune intérieur rêve d'Amérique. Et il peut. Sacré champion d'Europe juniors en 2012, il a alors terrorisé sa catégorie d'âge. L'an dernier, il a sauté le pas chez les grands. A l'Euro 2013, il a découvert le haut niveau international. Désormais, il est parfaitement intégré au jeu de la Croatie. Dario Saric est même le deuxième meilleur marqueur de son équipe avec plus de 13 points de moyenne. Quand on sait qu'à ses côtés joue l'ailier Bojan Bogdanovic et ses 20 points de moyenne, il y a de quoi rester sur ses gardes. Même quand on est champion d'Europe en titre.