Bartoli rebondit à Wimbledon

  • A
  • A
Bartoli rebondit à Wimbledon
@ REUTERS
Partagez sur :

WIMBLEDON - La Française s'est qualifiée mardi aux dépens de l'Américaine Sloane Stephens.

Six ans après. Eliminée sans gloire au troisième tour de Roland-Garros, le mois dernier, Marion Bartoli (n°15) a parfaitement rebondi à Wimbledon. La joueuse tricolore a décroché son billet pour le dernier carré après sa victoire en deux sets face à l'Américaine Sloane Stephens, tête de série n°17, mardi, sur le Court n°1, à l'issue d'un match décousu (6-4, 7-5 en 1h41'). C'est la troisième fois de sa carrière, après Roland-Garros en 2011 et Wimbledon, déjà, en 2007, que Bartoli atteint les demi-finales d'un Grand Chelem. En 2007, elle avait même disputé la finale à Londres en dominant la Belge Justine Henin en demies. Jeudi, c'est à nouveau une Belge qu'elle devra battre : la tête de série n°20, Kirsten Flipkens, vainqueur mardi de l'ancienne gagnante du tournoi, la Tchèque Petra Kvitova (n°8).

En deux fois. Bartoli a obtenu son précieux sésame à l'issue d'un étrange quart de finale, disputé en deux temps en raison de la pluie. Lors de la première partie, la Française a livré une partition très propre, avec un service à l'avenant et très peu de fautes directes (5). A 5-4, 40A, elle a gentiment fait pression sur l'arbitre alors que la pluie commençait à tomber, s'attirant les foudres des spectateurs. "Je ne comprends pas pourquoi le public s'est énervé", s'est-elle justifiée ensuite. "C'était juste par précaution." Bartoli avait vu juste puisque la météo a entraîné l'interruption de la rencontre pendant... 2h30 ! Au retour des vestiaires, la plus expérimentée des deux joueuses a mieux négocié la reprise de la partie et en deux points, l'affaire était pliée. 6-4.

Bartoli à Wimbledon (930x620)

© REUTERS

Huit fois de suite. Sur sa lancée, la Française a ensuite mené 2-0 avec un premier break. Mais ce n'était que le début d'une incroyable série : huit breaks de suite ! C'est finalement l'Américaine qui a réussi à faire la différence en... remportant son service pour revenir à 5-5. Mais, après s'être montrée très solide sur sa mise en jeu pour mener 6-5, Bartoli a conclu l'affaire, en prenant bien évidemment le service de son adversaire... "J'ai bien servi dans le premier set, bien retourné dans le deuxième. J'espère réussir à faire tout bien en même temps, jeudi", a-t-elle souligné. A l'issue de sa victoire, la Française, visiblement agacée par le comportement du public à son égard, ne s'est pas attardée sur le court, signant simplement quelques autographes avant de disparaître.

Sept ans après ? Quoi qu'il arrive maintenant, une nouvelle joueuse va inscrire son nom au palmarès d'un Grand Chelem pour la première fois. Bartoli retrouvera jeudi Flipkens, novice à ce stade de la compétition et qu'elle n'a jamais affrontée. Dans l'autre demie, Agniezska Radwanska, finaliste la saison passée, rencontrera Sabine Lisicki, tombeuse de l'Américaine Serena Williams en quarts de finale. Même si ces deux joueuses ont impressionné depuis le début du tournoi, Bartoli a aujourd'hui toutes ces chances de rejoindre au palmarès Amélie Mauresmo, dernière vainqueur d'un Majeur, en 2006, à Wimbledon. Mardi, la capitaine de Fed Cup était aux premières loges pour assister au match de celle qui, à 28 ans, dispose cette année d'une occasion en or de lui succéder au palmarès de l'épreuve.