Bartoli n'exclut pas un retour

  • A
  • A
Bartoli n'exclut pas un retour
@ REUTERS
Partagez sur :

US OPEN - La Française, jeune retraitée, a tenu une conférence de presse, dimanche, à New York.

Bartoli à Cincinnatti (930x620)

© REUTERS

Elle ne ferme pas la porte à un retour. "Peut-être que dans six mois, je serais assise à vous dire que je prépare Roland-Garros !" Lâchée dans un sourire, cette phrase prononcée dimanche par Marion Bartoli lors d'une conférence de presse dans un hôtel new-yorkais, à la veille du début de l'US Open, laisse la porte ouverte à un possible retour sur le circuit. Le 15 août dernier, la gagnante de Wimbledon avait annoncé à la surprise générale qu'elle mettait un terme à sa carrière, dans la foulée d'une élimination dès son entrée en lice au tournoi de Cincinnati contre la Roumaine Simona Halep. "Vous connaissez le dicton : "il ne faut jamais dire jamais" mais j'ai beaucoup de mal à l'envisager", a-t-elle nuancé. Pour autant, la joueuse tricolore, encore classée 7e à la WTA, n'a pas demandé l'annulation des points qu'elle possédait... "On ne sait jamais ce qui va se passer, je suis toujours dans le classement. C'est difficile de dire que je ne reviendrai jamais." Retraitée en 2008, la Belge Justine Henin est la dernière grande championne à avoir effectué un come-back après un an et demi loin du circuit.

Mais, pour le moment, elle est heureuse. Commentant sa décision de prendre sa retraite, Bartoli a d'abord insisté : "je n'ai aucun regret". "Et puis, quand je vois le peu d'activité physique que je peux effectuer, je m'aperçois à quel point c'était la bonne décision. Je suis totalement en accord avec moi-même. C'est un sentiment de bonheur et de plénitude. Les gens ont du mal à comprendre car ils n'ont pas vu mes treize années sur le circuit. J'essaie de leur expliquer avec mes mots." La championne tricolore a révélé "avoir pleuré" devant le nombre de messages de félicitations et d'hommages reçus, y compris à New York. "J'ai reçu un accueil incroyable", s'est-elle félicitée. "Andy (Murray) ou Novak (Djokovic) ont fait un détour de quinze mètres pour me faire la bise et me dire que je pouvais être fière de moi."

Elle n'entend pas rester inactive.Comme elle l'avait laissé entendre sur l'antenne d'Europe 1 après son sacre à Wimbledon, Bartoli a renouvelé son envie d'encadrer les espoirs français. "J'aimerais aider les jeunes et m'investir avec la DTN afin de remonter le niveau des jeunes", a-t-elle souligné. "Je le ferais avec grand plaisir, j'ai beaucoup d'idées et je connais toutes les étapes pour arriver tout en haut."

Notamment dans des rôles inédits. Si elle a une nouvelle fois prouvé dimanche qu'elle aimait les talons hauts, la native du Puy-en-Velay a également réaffirmé son attachement à l'OM. "J'ai beaucoup de passions et j'ai enfin le temps", a-t-elle insisté. La désormais ex-joueuse explique être allée "voir le match de l'OM samedi (à Valenciennes, victoire 1-0)" dans un bar à New York. Son goût pour l'OM pourrait même lui valoir très prochainement un rôle d'ambassadrice officielle pour le club phocéen... "L'OM, c'est mon club de cœur et j'ai le projet de les représenter un peu à l'international", a-elle déclaré, dimanche. En attendant, elle a déjà posé avec le groupe de supporters officiel de l'OM à New York.



Et, moins de deux semaines après avoir lâché la raquette, Bartoli a déjà saisi le micro. Elle sera en effet à partir de lundi consultante sur la chaîne Eurosport, diffuseur de l'US Open. Et l'ex-joueuse tricolore a d'ores et déjà annoncé que c'était "le moment parfait" pour "une surprise" dans le tournoi féminin... Et quand Bartoli, la reine de l'inattendue, parle de surprise, elle sait de quoi elle parle.