Athlétisme : qui derrière Lavillenie ?

  • A
  • A
Athlétisme : qui derrière Lavillenie ?
@ Maxppp
Partagez sur :

RELÈVE - Sept Français participent, du 7 au 9 mars, aux Mondiaux d’athlétisme en salle à Sopot.

Les championnats du monde en salle, qui ont lieu à Sopot, en Pologne, vont débuter vendredi sans les stars de l'athlétisme français, à commencer par la première d'entre elles, Renaud Lavillenie. Le perchiste, nouveau recordman du monde de la discipline a déclaré forfait en raison d'une blessure au talon, contractée lors de sa tentative à 6,21 m à Donetsk. Jimmy Vicaut (cuisse gauche) et Teddy Tamgho (fracture du tibia gauche), tous deux blessés, ont également dû faire l’impasse. Quant à Christophe Lemaitre, il a préféré passer son tour.

"Mouiller le maillot". En l’absence de Lavillenie et consorts, sept tricolores seulement seront engagés à Sopot. "Ils ont une chance énorme de pouvoir briller", affirme le consultant athlétisme d'Europe 1, Jean-Claude Perrin, qui se veut extrêmement confiant : "on a la possibilité de remporter entre 3 et 5 médailles".

De son côté, le directeur technique national Ghani Yalouz, joint par Europe 1, se montre plus mesuré : "je ne me risquerais pas à des pronostics, ce qui compte, c’est que les athlètes présents mouillent le maillot. Ce n’est pas un chiffre, c’est avant tout des hommes."

Martinot-Lagarde en leader. C’est indéniablement le chef de file de cette équipe de France restreinte. Pascal Martinot-Lagarde, champion du France en salle sur 60 m haies et meilleure performeur mondial de l’année sur la distance (7"45) est dans une forme retentissante. "Il est rapide, il a une très bonne technique, et il a mis de côté ses blessures", rappelle Jean-Claude Perrin. "C’est un garçon qui est très solide sur le plan psychologique, et que ce soit sur le 60m haies ou le 110 m haies, il est armé pour les places mondiales."

Eloyse Lesueur
L'autre grande chance médaille est Cindy Billaud, toujours sur 60 m haies. La championne de France en salle et en plein air a réalisé un début d’année des plus convaincants avec des temps qui n’ont rien à envier aux toutes meilleures sur la distance. "Quand on voit les performances des hurdleurs, il y a de quoi être positif et confiant quant à de potentielles médailles", estime Ghani Yalouz. Lavillenie absent, Jérôme Clavier et Kevin Menaldo auront l’occasion de s’exprimer, même s’il semble difficile pour eux d’accrocher un podium. D’autres athlètes, comme Eloyse Lesueur à la longueur (photo), peuvent également briguer une breloque. Et montrer qu'il n'y a pas que Lavillenie dans la vie.

Les sept engagés à Sopot :

Pascal Martinot-Lagarde (60 m haies)

Garfield Darien (60 m haies)

Cindy Billaud (60 m haies)

Eloyse Lesueur (longueur)

Yoann Kowal (3.000 m)

Jérôme Clavier (Perche)

Kevin Menaldo (Perche)

sur le même sujet, sujet,

ZOOM ET CAMÉRAS - Oscar Pistorius, un procès surmédiatisé

PHOTO - L'impressionnante cicatrice de Lavillenie

DYNASTIE - Lavillenie, perchés de père en fils

ESPOIR - Lavillenie : "ce n'est pas fini, je n'ai que 27 ans"