Armstrong perd ses sept Tours de France

  • A
  • A
Armstrong perd ses sept Tours de France
Lance Armstrong a perdu lundi le bénéfice de ses sept victoires sur le Tour de France.@ MAXPPP
Partagez sur :

DOPAGE - L'UCI a décidé de retirer à Armstrong le bénéfice de ses sept Tours de France.

"Une journée très importante pour le cyclisme." Voilà comment le président de l'Union cycliste internationale (UCI), l'Irlandais Par McQuaid, a introduit sa conférence de presse, lundi, à Genève. Mise devant le fait accompli et les preuves apportées par l'Agence américaine antidopage (Usada), la fédération internationale a décidé d'annuler tous les résultats en compétition obtenus par Lance Armstrong depuis août 1998. En conséquence, le coureur texan perd notamment le bénéfice de ses sept Tours de France consécutifs acquis entre 1999 et 2005.

DécisionArmstrongUCI

"Armstrong n'a pas sa place dans le cyclisme", a déclaré le président de l'UCI. "Je dois dire et admettre, qu'en tant (qu'ancien) cycliste et étant issue d'une famille de cyclistes, j'ai été écoeuré par ce que j'ai lu dans le rapport de l'Usada." Ce rapport s'appuie sur le témoignage de 26 personnes, dont 11 anciens équipiers d'Armstrong. La fédération internationale a par ailleurs confirmé la radiation à vie de l'Américain, qui avait pris définitivement sa retraite en 2010.

>>A LIRE : Armstrong : le grand déballage

Interrogé sur son avenir, McQuaid a indiqué qu'il n'entendait pas démissionner, alors que les critiques se multiplient contre l'institution. Le prédécesseur de McQuaid au poste de président, le Néerlandais Hein Verbruggen, est en effet soupçonné d'avoir protégé le coureur texan."L'UCI nie formellement" avoir couvert Lance Armstrong, a répété McQuaid, lundi. Dans le rapport de l'Usada, d'anciens équipiers de "LA" ont avancé que l'UCI a couvert un contrôle positif lors du Tour de France 1999 et sur le Tour de Suisse 2001. "Il n'y avait rien", selon McQuaid. "Ce n'est pas crédible de dire qu'ils ne savaient pas ce qu'il se passait", considère pourtant de son côté Richard Pound, ancien directeur de l'Agence mondiale antidopage (AMA) entre 1999 et 2007. "Je me suis plaint auprès de l'UCI pendant des années."

A deux jours de la présentation du Tour...

Cette annonce de l'UCI vient bouleverser le palmarès de la plus grande course cycliste au monde, le Tour de France. Son directeur, Christian Prudhomme, a indiqué que le palmarès pourrait rester vierge entre 1999 et 2005. Mais l'UCI entend garder la main sur ce dossier. "Nous aurons une réunion spéciale vendredi. C'est à la direction de l'UCI de décider ce genre de choses", a déclaré McQuaid.

>>A LIRE : A qui iraient les titres d'Armstrong ?

Les coureurs classés juste derrière Armstrong entre 1999 et 2005 ont pour la plupart été convaincus de dopage. Cette "journée très importante pour le cyclisme" intervient deux jours avant la présentation du parcours de la 100e édition de la Grande Boucle, mercredi, à Paris.