130 jours pour Boudjellal

  • A
  • A
130 jours pour Boudjellal
Mourad Boudjellal est privé de matches et de vestiaires pendant 130 jours.@ MAXPPP
Partagez sur :

RUGBY - Le président toulonnais est interdit de terrain et de vestiaires pendant plus de 4 mois.

La Commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR) a tranché jeudi après-midi. Elle a décidé d'infliger une suspension de 130 jours au président de Toulon Mourad Boudjellal pour ses récentes déclarations sur l'arbitrage. Le sulfureux boss du RCT sera donc interdit de terrain et de vestiaires jusqu'au 3 juin prochain. Il peut faire appel de cette sanction.

Mourad Boudjellal a été suspendu pour "atteinte à l'image du rugby, à l'éthique et à la déontologie sportive" pour avoir déclaré avoir "vécu une sodomie arbitrale" après la défaite (25-19) de son équipe à Clermont, le 8 janvier dernier en Top 14.

Privé de terrain et de vestiaires

Selon les termes exacts de la décision rendue publique par la LNR, Mourad Boudjellal est privé "d'accès lors des matches officiels (y compris avant et après les matches) à l'enceinte de jeu (terrain et zone mitoyenne entre le terrain et le public, aux vestiaires (des équipes et des arbitres) ainsi qu'au couloir d'accès à ces zones". Bref, il ne pourra pas approcher ni de près ni de loin une enceinte de rugby.

Le président toulonnais en a même rajouté une couche cette semaine dans les colonnes du journal La Provence, en déclarant que le rugby français était "raciste." Le président de Toulon a dix jours pour interjeter appel devant la Commission d'appel fédérale.

Après le match contre Clermont, Boudjellal s'emporte :