Montpellier : le monde du sport aux obsèques de "Loulou" Nicollin

  • A
  • A
Montpellier : le monde du sport aux obsèques de "Loulou" Nicollin
De nombreuses personnalités du monde du foot ont fait le déplacement pour assister aux obsèques de Louis Nicollin@ SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :

De nombreuses personnalités comme Michel Platini, Nicolas Sarkozy, Jean-Michel Aulas ou encore Guy Roux étaient présentes aux obsèques.

Les obsèques de Louis Nicollin, président du club de foot de Montpellier mort jeudi d'un arrêt cardiaque, ont eu lieu mardi matin dans la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier en présence de dizaines de célébrités, pour la plupart issues du monde du sport.

De Michel Platini à Nicolas Sarkozy. Dans un quartier bouclé par les policiers avant la cérémonie, plus de 500 personnes se pressaient sur le parvis de la cathédrale, massées derrière des barrières, applaudissant les invités des funérailles. La légende du foot français Michel Platini, très proche de Louis Nicollin, est arrivé à la cathédrale derrière le corbillard, aux côtés des deux fils de l'emblématique président du MHSC. Parmi les personnalités politiques présentes, l'ex-président de la République Nicolas Sarkozy accompagnait le maire DVG de Montpellier Philippe Saurel. 

Anciens joueurs et présidents de clubs. Des homologues de "Loulou", le président du PSG Nasser al Khelaifi, celui du RC Lens Gervais Martel ou celui de l'OL Jean-Michel Aulas étaient présents, comme "l'Ange vert" Dominique Rocheteau et l'ex-entraîneur de l'AJ Auxerre Guy Roux ou l'ancien sélectionneur de l'équipe de France et ancien joueur de Montpellier Laurent Blanc. Les joueurs du MHSC, actuels et anciens, sont arrivés en groupe. D'anciens entraîneurs remerciés par Louis Nicollin, mais restés en bons termes, sont aussi venus lui rendre hommage, comme René Girard et Rolland Courbis.

Terrassé le jour de ses 74 ans. Louis Nicollin, le Pantagruel du football français, est mort le jour de ses 74 ans d'un arrêt cardiaque, terrassé à la fin d'un repas en famille à Nîmes. Les ultras du club, qui lui avaient rendu hommage samedi après-midi aux abords du stade La Mosson avec des chants, n'étaient pas présents mardi.