Monte-Carlo : Nadal bat Monfils et remporte son neuvième titre

  • A
  • A
Monte-Carlo : Nadal bat Monfils et remporte son neuvième titre
Nadal remporte pour la neuvième fois le Masters 1000 de Monte-Carlo. @ AFP
Partagez sur :

L'Espagnol a remporté pour la neuvième fois le Masters 1000 de Monte-Carlo en venant à bout du Français en trois sets (7-5, 5-7, 6-1), dimanche. 

Le "seigneur" de la terre battue est bel bien de retour. Rafael Nadal a remporté pour la neuvième fois de sa carrière le Masters 1000 de Monte-Carlo après sa victoire en finale contre Gaël Monfils, en trois sets (5-7, 7-5, 6-0), dimanche après-midi. Après deux sets de très haut niveau et une énorme débauche d'énergie, le Français a fini par rendre les armes face à un ancien numéro mondial impressionnant. Pour Nadal, ce succès est une libération : il s'agit de son premier titre majeur depuis sa victoire à Roland-Garros, en 2014. La "Monf", à l'inverse, ne sera pas le premier Français à remporter le tournoi de Monte-Carlo depuis Cédric Pioline en 2000. 

La résistance de Monfils. Gaël Monfils a pourtant opposé une farouche résistance dans les deux premières manches de cette superbe rencontre. Le Français a d'abord résisté aux coups de boutoirs de Nadal, très agressif dès le début, avant de baisser pavillon sur une double faute en fin de premier set (7-5). Monfils a ensuite accéléré pour progressivement prendre le dessus sur l'Espagnol. Costaud mentalement et physiquement, toujours capable de coups de génie, le Français a réussi à breaker l'ancien numéro 1 mondial au bout d'un deuxième set disputé sur un rythme très élevé (7-5, 5-7), pour le plus grand bonheur du public monégasque. 

Nadal envoie un message. Mais la "Monf" a fini par payer ses efforts incessants. Nadal, comme souvent plus endurant que son adversaire, s'est montré impitoyable dans le troisième set. Monfils, exténué, n'a plus opposé la moindre résistance et a laissé l'Espagnol filer vers la victoire, après un troisième set expéditif (7-5, 5-7, 6-0). "Rafa" pouvait alors s'allonger de tout son long sur la terre battue monégasque. Après des mois de galère, l'Espagnol a envoyé un message : il faudra compter sur lui à Roland-Garros, dans un mois. Novak Djokovic est prévenu.