Mondiaux d’athlétisme : Yohann Diniz décroche l’or au 50km marche

  • A
  • A
Mondiaux d’athlétisme : Yohann Diniz décroche l’or au 50km marche
Yohann Diniz sacré champion du monde du 50km marche au Mondiaux d'Athlétisme de Londres@ Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :

Le marcheur français Yohan Diniz a remporté le titre de champion du monde en 3h33min11sec au terme d'une course qu'il a dominé de bout en bout. 

Après une olympiade difficile l'an dernier à Rio, le Français Yohan Diniz a décroché la médaille d'or du 50km marche en remportant haut la main la course dimanche, aux Mondiaux d'athlétisme de Londres.

Une victoire écrasante. Parti en tête dès le début de l'épreuve, il a conclu la course en 3 heures 33 minutes 11 secondes. C'est le premier titre mondial du marcheur français après trois titres européens. Le Français, qui a connu une saison compliquée marquée par deux fractures aux côtes, apporte à la France sa troisième médaille d'or à Londres, après les titres de Pierre-Ambroise Bosse sur 800m et Kevin Mayer au décathlon. Les Japonais Hirooki Arai, médaillé d'argent, et Kai Kobayashi, médaillé de bronze, complètent le podium. 

Une course monumentale. Comme à son habitude, Yohann Diniz est parti en tête très tôt juste après le cinquième kilomètre pour se construire une avance qui a monté rapidement au-dessus de 3 minutes, pour être de huit minutes à l'arrivée. Averti peu avant la mi-course, le Français a ralenti un tantinet son rythme. Il a terminé en roue libre, à seulement 38 secondes de sa marque planétaire. Le Rémois a pris le temps d'empoigner un drapeau tricolore pour le mettre autour de son cou, puis en éventail derrière sa tête, comme une voile le poussant vers la victoire. Une fois la ligne franchie, pris de frénésie, le marcheur s'est jeté par terre de joie.

Un résultat historique. Le Français a amélioré le record des Championnats du monde du Polonais Robert Korzeniowski réalisé à Paris en 2003 (3 h 36:03.). Cinq ans après la désillusion d'une disqualification pour ravitaillement hors zone aux Jeux de Londres, c'est sur le même parcours qu'il apporte à la marche française son premier titre planétaire, Mondiaux et jeux Olympiques confondus.