Le match Israël-Argentine annulé après des menaces contre Messi

  • A
  • A
Le match Israël-Argentine annulé après des menaces contre Messi
Selon le ministre argentin des Affaires étrangères, "la campagne qui est devenue virale dans les médias, de menaces aux joueurs, de menaces à des proches" a pesé dans la balance.@ PAU BARRENA / AFP
Partagez sur :

Le match amical de préparation à la Coupe du monde 2018 opposant Israël à l'Argentine prévu samedi a été annulé, a annoncé mardi l'ambassade israélienne à Buenos Aires.

Le match de préparation au Mondial-2018 Israël-Argentine, prévu samedi à Jérusalem, a été annulé sous la pression des Palestiniens qui avaient appelé Lionel Messi à ne pas y participer, craignant une récupération politique de l'Etat hébreu. L'annonce officielle de l'annulation est venue de la représentation diplomatique israélienne à Buenos Aires.

Un maillot maculé de peinture rouge. L'annulation survient quelques heures après une mobilisation devant le terrain d'entraînement de la sélection argentine à Barcelone, où des militants palestiniens ont brandi un maillot de la sélection argentine maculé de peinture rouge sang et les ont apostrophé, en les sommant de ne pas jouer le match. Un incident qui a semble-t-il marqué les joueurs sud-américains, selon les médias argentins.

Une campagne "virale" qui a pesé. Le ministre argentin des Affaires étrangères Jorge Faurie a indiqué que "les joueurs de la sélection ne souhaitaient pas jouer le match (...) Même le sélectionneur a demandé qu'il n'y ait pas d'autre rencontre et que la sélection se concentre sur le premier match en Russie, le 16 juin". Pour le ministre, "la campagne qui est devenue virale dans les médias, de menaces aux joueurs, de maillots avec du sang, de menaces à des proches" a pesé dans la balance.

Messi directement menacé. L'annonce officielle de l'annulation est venue de la représentation diplomatique israélienne à Buenos Aires. "L'ambassade d'Israël communique avec regret la suspension du match entre les sélections d'Israël et d'Argentine", déplorant "les menaces et provocations dirigées contre Lionel Messi, qui ont logiquement suscité la crainte de ses pairs".

Un autre match à programmer ? Mardi en fin de soirée, la Fédération argentine de football (AFA) n'avait pas confirmé l'annulation, ni donné d'information sur une éventuelle opposition contre une autre sélection avant le départ pour la Russie. La Fédération palestinienne de football s'est réjouie dans un communiqué de l'annulation de la rencontre prévue à Haïfa et "remercie toutes les parties et les institutions populaires et sportives dans le monde entier pour avoir travaillé sans relâche afin que le message du sport, et du football en particulier, triomphe, et pour avoir refusé que le sport soit utilisé comme (...) un outil de chantage politique".