Mondial : ces Bleues qui doivent se racheter

  • A
  • A
Mondial : ces Bleues qui doivent se racheter
La joueuse française Claire Lavogez grimac après avoir encaissé le premier but colombien lors de la défaite 2_0 subie samedi.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Une victoire en demi-teinte contre l'Angleterre, une défaite cinglante contre la Colombie. Pour leur dernier match de poule de ce Mondial face au Mexique mercredi, les Bleues doivent se révolter.

On les a quittées abasourdies, désemparées après leur défaite surprise contre la Colombie samedi (0-2) lors de leur deuxième match de poule de la Coupe du monde de foot féminin qui se déroule actuellement au Canada. Et il y avait de quoi, tant la performance des Bleues s'était avérée décevante. Un jeu de possession stérile, une inefficacité chronique devant le but adverse et une fébrilité défensive inhabituelle ont été les trois ingrédients amers de cette défaite.

Ce revers peut-il être un mal pour un bien et créer un électrochoc chez les joueuses de Philippe Bergeroo ? On l'espère. Car plusieurs cadres des Bleues ont déçu jusque là, et doivent désormais retrouver leur niveau de jeu habituel contre le Mexique mercredi à 22 heures pour espérer non seulement se qualifier pour le second tour de la compétition, mais aussi remplir l'objectif fixé par l'entraîneur, à savoir un podium (performance que n'a jamais réalisée l'équipe de France, au mieux 4e en 2011). Tour d'horizon des joueuses qui ont le potentiel pour mieux faire, et porter les Bleues au niveau espéré.

 

  • Sarah Bouhaddi, gardienne, avoir la main ferme et garder la tête froide

Hésitante face à l'Angleterre, la gardienne des Bleues Sarah Bouhaddi s'est montrée encore plus à son désavantage face à la Colombie. Si on ne peut pas lui reprocher le premier but d'Andrade, elle s'est illustrée de la pire des manières sur le second but colombien, dans les arrêts de jeu. En tentant un coup du sombrero à 35 mètres de  ses buts, elle a amené le contre fatal à l'équipe de France. Au coup de sifflet final,  elle a quitté le stade sans un mot, sûrement marquée par sa boulette. Pour cette gardienne expérimentée, tout l'enjeu désormais sera de ne pas jouer crispée pour parvenir à se racheter de son erreur.

Le résumé du match contre la Colombie (et le but casquette à partir de 2'42'')


Coupe du Monde : France - Colombie : 0-2, buts...par ffftv

 

  • Laure Boulleau, arrière latéral, retrouver de la hargne et de l'envie

Elle est l'une des têtes d'affiche marketing et numérique (elle a reçu le prix de la sportive numérique 2013 pour sa présence active sur Twitter) du football féminin français.

Mais sur le terrain, la latérale gauche du PSG déçoit dans ce Mondial. Souvent à la peine dans les duels, elle a moins d'impact offensif que par le passé. Au terme d'une saison déjà chargée où elle a atteint la finale de la Ligue des Champions avec Paris, elle manque peut-être de fraîcheur.

 

  • Louisa Necib, milieu offensif, renouer avec son génie

Meneuse de jeu et native de Marseille, elle est la "Zidane au féminin" de l'équipe de France. Dotée d'une technique au-dessus de la moyenne, Louisa Necib ne s'est pour l'instant pas montrée à la hauteur des attentes qu'elle suscite. A sa décharge, elle revient de plusieurs mois de blessure. Mais plus que sa condition physique, c'est son attitude qui a été décriée par ses partenaires. Remplacée à l'heure de jeu contre la Colombie, elle a intrigué par son comportement. Juste avant le premier but, sur une touche, elle a négligemment lancé le ballon d'une main à sa coéquipière Jessica Houara. Mais la joueuse de l'OL a largement le niveau pour mieux faire, et devra s'appliquer à le prouver dès ce soir, contre le Mexique.

Louisa Necib, une joueuse qui multiplie les gestes de classe


  • Gaétane Thiney, retrouver le chemin des filets

Avec 55 buts en sélection, elle est la troisième meilleure marqueuse de l'histoire des Bleues. Pourtant, Gaétane Thiney déçoit devant le but depuis le début de la compétition. Contre le Mexique, l'enjeu est clair pour elle: il s'agira de retrouver son efficacité et, par la même occasion, le chemin des filets. Pour ce faire, elle pourra compter sur son expérience, mais aussi sur sa coéquipière en attaque Eugénie Le Sommer, très en forme, qui pèse sur les défenses et crée des espaces.