Mondial-2023 : Laporte "a écrit à World Rugby" pour contester le rapport favorable à l'Afrique du Sud

  • A
  • A
Mondial-2023 : Laporte "a écrit à World Rugby" pour contester le rapport favorable à l'Afrique du Sud
Dans sa lettre, Bernard Laporte soulève plusieurs points qui lui paraissent être litigieux quant à la candidature de la France@ Glyn KIRK / AFP
Partagez sur :

Le président de la Fédération française de rugby a envoyé une lettre vendredi à la Fédération internationale pour souligner plusieurs points qui lui semblent litigieux quant à l'organisation de la Coupe du monde 2023.

Bernard Laporte, le président de la Fédération française de rugby (FFR), "a écrit à World Rugby", la Fédération internationale, afin que le rapport recommandant l'Afrique du Sud pour l'organisation du Mondial-2023 soit modifié, a-t-il annoncé vendredi dans un entretien à l'AFP.

Deux points contestés. "On a analysé le rapport : il y a six points qui font qu'on est derrière l'Afrique du Sud, surtout deux sur lesquels ce n'est pas possible" a déclaré Laporte. Il a notamment cité le fait que le rapport mentionne "que nos hôtels [en France] sont moins bien qu'en Afrique du Sud alors qu'on est le pays le plus visité au monde", ou que "les stades sont moins bons qu'en Afrique du Sud, alors qu'ils sont neufs". 

"On est moins bien notés sur le dopage parce qu'on nous dit qu'on est trop sévères ! Sur la sécurité, on est au même nombre de points alors qu'il y a 52 morts par jour en Afrique du Sud. C'est un truc de fou !" a-t-il développé.

Une lettre envoyée vendredi. "Nous avons donc écrit à World Rugby et à Bill Beaumont [son président] pour avoir des réponses à ces questions et pour que ce soit changé, c'est-à-dire que la France soit placée devant. Et on a envoyé ce courrier à toutes les fédérations. C'est parti aujourd'hui [vendredi]" a poursuivi Laporte.

La France, l'Irlande (classée 3ème aux recommandations) et l'Afrique du Sud, les trois candidates, seront départagées sur un total de 39 voix le 15 novembre à Londres, au cours d'un vote à deux tours.