Matuidi : "on n'était pas au top mais un clasico, ça se gagne"

  • A
  • A
Matuidi : "on n'était pas au top mais un clasico, ça se gagne"
Blaise Matuidi (ici à la lutte avec Lassana Diarra) a parcouru 9,6 kilomètres pendant le Clasico. @ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

RÉALISME - Le milieu de terrain du PSG Blaise Matuidi a reconnu que les Parisiens n'ont pas très bien joué contre Marseille (2-1). 

Le PSG a été bousculé par l'Olympique de Marseille mais s'est imposé (2-1) pour la neuvième fois d'affilée dans le "Clasico", exactement comme à l'aller. 

"Il faut féliciter Marseille". "Ce n'est jamais facile à Marseille, ils ont fait un très bon match, et nous, on n'était pas au top", a concédé Blaise Matuidi. "Mais un clasico, ça se gagne. Aujourd'hui, malgré la rivalité entre Marseille et Paris, il faut les féliciter, parce qu'ils ont fait un très bon match". Mais le bilan statistique de Paris parle de lui-même. Avec cette quinzième victoire d'affilée en Ligue 1, l'équipe de Laurent Blanc compte plus du double de points (69) sur son vieux rival (34), un camouflet à ce stade de la saison.

Lassana, homme du match pour... Maxwell. "Ça a été très dur, Marseille a fait un très bon match, on a souffert, on n'a pas joué notre jeu, avec la possession du ballon, mais on a gagné", a analysé le défenseur brésilien Maxwell. "Avec la saison qu'on est en train de faire, ce serait quand même bizarre d'être inquiet. Chaque match est une bonne préparation pour l'affrontement face à Chelsea en Ligue des Champions, une bonne leçon physique et tactique". Interrogé sur le match de Lassana Diarra, Maxwell a été très fair play. "Il a été fantastique, pour moi c'est l'homme du match".

"Si on garde cet état d'esprit..." "C'est un bon match, mais sur le plan comptable, c'est pas terrible", a reconnu Lassana Diarra. "A l'arrivé, on a zéro point. Eux ont fait preuve de réalisme, c'est une grande équipe et de grands joueurs, ils n'ont pas besoin de 15 occasions, nous on n'a pas marqué dans nos temps forts. Il y a eu de bonnes choses, et si on garde cet état d'esprit, ce sera très difficile de nous bouger à domicile".