Matches truqués : "que l'ATP couvre ça, je n'y crois pas", pour Benneteau

  • A
  • A
Matches truqués : "que l'ATP couvre ça, je n'y crois pas", pour Benneteau
@ AFP
Partagez sur :

Le joueur français n'imagine pas que les instances dirigeantes du tennis aient protégé des joueurs soupçonnés d'avoir truqué des matches. 

INTERVIEW

Après le football et l'athlétisme, le tennis est au cœur de la polémique. Les autorités du tennis mondial auraient couvert des joueurs soupçonnés d'avoir truqué des matches, en lien avec des paris frauduleux, selon les médias britanniques, lundi. Ces révélations ont suscité des réactions contrastées parmi les joueurs, qui disputent actuellement l'Open d'Australie. "Que l'ATP couvre ça, je n'y crois pas. On ne peut pas imaginer ça une seule seconde", assure le Français Julien Benneteau, interrogé par Europe 1 après sa défaite contre Nicolas Almagro au premier tour du tournoi du Grand Chelem, lundi. "Si jamais c'est le cas, c'est la fin du tennis. C'est même plus dangereux pour le tennis que le dopage". 

"Ça n'a pas trop de sens." La BBC et Buzzfeed avancent que 16 joueurs du Top 50 sont concernés, parmi lesquels des vainqueurs de Grand Chelem, et que plus de la moitié d'entre eux disputeraient l'Open d'Australie. "C'est très bizarre leur truc. Ca n'a pas trop de sens de sortir quelque chose sans noms. Je suis surpris que ce soit des joueurs très hauts classés. Dans les étages inférieurs, on le savait, et certains joueurs ont été condamnés", a poursuivi Benneteau. 

Le Français estime malgré tout qu'il peut exister des matches truqués sur le circuit. "Bien sûr que c'est plausible, n'importe quel sport individuel est confronté à ça. Mais pour moi, on ne devrait pas avoir le droit de parier sur des sports individuels. Evidemment que certains se laissent tenter, c'est de l'argent facile. Après, quand on fait ça, on n'a plus sa place sur le circuit", conclut Benneteau.