Macron félicite les joueuses de l'Olympique Lyonnais victorieuses en Ligue des Champions

  • A
  • A
Macron félicite les joueuses de l'Olympique Lyonnais victorieuses en Ligue des Champions
Emmanuel Macron a salué "l'exemple" que représentent les joueuses de l'OL.@ AFP
Partagez sur :

Reçues à l'Élysée mardi, les joueuses de l'Olympique lyonnais, qui ont remporté la Ligue des Champions féminine début juin, ont été félicitées par Emmanuel Macron.

Le président @EmmanuelMacron entouré des joueuses de @OLfeminin avec les 33 trophées. pic.twitter.com/y8uTyc631e

— Julien Froment (@JulienFroment) 20 juin 2017 ">Emmanuel Macron a félicité mardi à l'Élysée les joueuses de l'Olympique lyonnais pour leur victoire en Ligue des Champions féminine, louant une "équipe extraordinaire" qui est "un exemple".

La France, "un pays de victoires" selon Emmanuel Macron. L'Élysée, "c'est un lieu qui doit fêter les victoires et la France est un pays de victoires, de conquêtes et d'optimisme. On l'avait peut-être un peu oublié", a lancé le président de la République dans les jardins du palais présidentiel devant les footballeuses vêtues de leur maillot.



"C'est l'excellence portée à son comble et c'est pour cela que vous êtes là", a poursuivi le chef de l'État, en présence de sa femme Brigitte Macron, rappelant le palmarès des joueuses de l'OL qui ont remporté en 2016 comme en 2017 le triplé, Championnat de France, Coupe de France, Ligue des Champions.

"Un formidable exemple". Le président a encore exalté "un formidable exemple, une volonté de porter dans la durée les valeurs du sport" et aussi "un modèle de citoyenneté".



Macron rend hommage à Collomb, ancien maire de Lyon. Emmanuel Macron a dit qu'il essaierait de rendre visite l'équipe de France de football au centre d'entraînement de Clairefontaine avant le Championnat d'Europe féminin qui se déroulera du 16 juillet au 6 août aux Pays-Bas. Au passage, le président a rendu un hommage appuyé au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, présent en tant qu'ex-maire de Lyon. "S'il y a un homme qui porte Lyon dans son cœur c'est lui, et je sais le privilège qui est le mien qu'il ait accepté de quitter sa ville pour être maintenant mon voisin, mais la République en avait besoin", a affirmé Emmanuel Macron à la veille de l'annonce du deuxième gouvernement d'Édouard Philippe.