Accusé de ne pas avoir payé un transfert, l'OM nie

  • A
  • A
Accusé de ne pas avoir payé un transfert, l'OM nie
Le transfert de l'attaquant belge Michy Batshuayi pose problème à l'OM. @ BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

Le club belge du Standard de Liège assure que le club marseille n'a pas avoir versé une partie du transfert de l'attaquant Michy Batshuayi. L'OM nie.

L'Olympique de Marseille n'aurait pas envie de passer à la caisse. C'est en tout cas ce qu'affirme le journal belge La Dernière Heure, selon lequel le club marseillais n'aurait pas versé les 5 millions d'euros qu'il devait au Standard de Liège pour le transfert de l'attaquant Michy Batshuayi. Le club belge, qui attend ce versement depuis deux semaines, aurait même décidé d'attaquer Marseille devant la FIFA pour obtenir gain de cause. Le club français, qui nie, fait part de son "incompréhension".

Transféré à l'été 2014. L'OM avait engagé le prometteur buteur du Standard de Liège contre un peu plus de 6 millions d'euros à l'été 2014. D'après le journal belge, une tranche de 5 millions d'euros aurait dû être versée il y a deux semaines, mais le club marseillais n'a toujours pas procédé au paiement. Le club belge aurait donc "saisi la justice française qui a fait bloquer les comptes de  l'OM par voie d'huissier", précise La Dernière Heure.

"L'OM paye toujours ce qu'il doit !". Philippe Pérez, directeur général de l'OM, a fait part de son "incompréhension". "Nous avons convenu d'un échéancier avec les dirigeants belges, explique-t-il sur le site de son club, nous le respectons à la lettre. Nous avons versé la moitié de la somme due au cours de ce mois d'août. La seconde moitié le sera, comme prévu, au mois de septembre". 

"Tous les clubs européens connaissent des problèmes de trésorerie importants, surtout en période de transferts, poursuite Philippe Pérez, qui dit comprendre "l'impatience de certains à vouloir faire rentrer de l'argent dans leurs caisses le plus vite possible". "Mais cela ne doit en aucun cas justifier ce genre de campagne médiatique qui s'attaque à la réputation d'un club. L'OM paye toujours ce qu'il doit!", assure encore le patron de l'OM. 

Le même problème avec Doria. Marseille avait connu des déboires similaires avec le transfert de Doria, acheté l'été dernier au Botafogo. Le club brésilien avait menacé début juin de saisir la FIFA si l'OM ne versait pas le premier versement du transfert du défenseur central, ce qu'avaient contesté les Marseillais. "Si le club de Botafogo entend conserver cette attitude cavalière et intempestive, l'OM acceptera de déplacer cette conversation devant les instances de la FIFA", avaient répliqué les Phocéens dans un communiqué officiel.