Séville remporte la Ligue Europa !

  • A
  • A
Séville remporte la Ligue Europa !
La joie des Sévillans.@ Jorge Guerrero / AFP
Partagez sur :

FOOTBALL - Les Sévillans ont remporté leur deuxième Ligue Europa consécutive face au Dnipropetrovsk au cours d'un match aussi engagé qu'enlevé (3-2). Ils assurent ainsi leur présence en Ligue des Champions la saison prochaine.

Le FC Séville, inamovible roi de la Ligue Europa. Les Andalous se sont imposés 3 buts à 2 face à de valeureux Ukrainiens, invités surprise de cette finale. L'attaquant colombien de Séville Carlos Bacca a été le grand bonhomme de cette rencontre puisqu'il a inscrit un doublé. Entré en cours de jeu, Kevin Gameiro a participé à la victoire, aux côtés des autres anciens pensionnaires de Ligue 1 Krychowiak, buteur, Trémoulinas, très bon, et Kolodziejczak.

>> Revivez les moments forts de ce match 

95' : Séville devient la première équipe à remporter quatre fois cette coupe. une performance inédite, d'autant qu'elle a été réalisée en 9 ans seulement (leur première victoire remonte à 2006). Les Andalous joueront donc la Ligue des Champions la saison prochaine.

95' : Et c'est fini ! Séville remporte une deuxième Ligue Europa consécutive, la quatrième de son histoire ! Mais le Dnipropetrovsk n'a pas à rougir et s'est magnifiquement comporté dans cette finale.

87' : Grosse frayeur à Varsovie. Le Brésilien du Dnipropetrovsk Matheus a fait un malaise en plein match, s'écroulant sur la pelouse. Il sort sur civière après plusieurs longues minutes d'inconscience et de silence absolu dans le stade. 

85' : Plus que quelques minutes à jouer dans cette finale. Si Dnipropetrovsk ne semble pas en mesure d'égaliser, il faut se méfier de cette équipe, habituée à marquer dans les dernières minutes, comme elle l'a déjà fait contres Bruges en quarts ou Naples en demi-finales.

78' : Nouvel arrêt phénoménal de Boyko ! Le gardien de Dnipropetrovsk claque une tête à bout portant de Bacca, tout proche du triplé suite à un centre parfait de Stéphane Mbia. 

72' : Le doublé pour Bacca, 3-2 Séville ! Sur un mauvais renvoi de la défense ukrainienne qui se transforme en chandelle, Vitolo glisse à Bacca qui donne l'avantage aux siens. Les défenseurs du Dniepro sont très en retard. 

70' : Moins brillante, cette deuxième période est moins prolifique en occasions. Hormis une situation chaude pour Séville suite à un bel arrêt de Boyko sur corner (66e), pas grand chose à signaler. La possession s'est rééquilibrée au profit de Dnipropetrovsk. 

55' : Séville moins bien rentré dans cette mi-temps, le Dnipro ose plus jouer. Les Andalous parviennent plus difficilement à redoubler les passes et à déstabiliser leurs adversaires. Les Ukrainiens et notamment Konoplyanka osent enfin poser le jeu dans la moitié de terrain adverse. 

45' : Et c'est reparti à Varsovie. Les premières secondes de jeu sont à l'image de la première période, avec une belle phase de possession de Séville.

45' : L'arbitre M. Atkinson siffle la mi-temps. Les 45 premières minutes ont été enlevées. On a hâte de découvrir ce que les 45 restantes vont nous proposer. A la créativité sévillane, les Ukrainiens ont répondu par leur hargne défensive et le talent individuel de Rotan notamment.  

43' : Quel coup franc de Rotan qui égalise, 2-2 ! Dnipropetrovsk revient à hauteur grâce à son maître à jouer, qui enroule sa frappe des 20 mètres à la Platini. Depuis quelques minutes, notamment grâce à sa pépite Konoplyanka, le Dnipropetrovsk retrouvait des couleurs et faisait le siège de la surface andalouse. Mais Séville va très vite en contre et a failli marquer un troisième but.

31': Et Séville passe en tête, 2-1 ! Sur un contrôle orienté, Reyès se met dans le sens du jeu et lance parfaitement le goleador maison, Carlos Bacca, qui efface le gardien avant de marquer dans le but vide (26e but de la saison toute compétitions confondues pour le colombien).

27': Égalisation de Séville ! Krychiowiak, encore lui, profite d'une bonne remise de Bacca pour armer une frappe à ras de terre imparable. Le Polonais fête comme il se doit son passage à Varsovie. Un partout, tout est à refaire!

24': Quelle parade de Boyko ! Le gardien du Dnipro claque hors de ses buts une tête piquée vicieuse de l'ancien Reimois Krychowiak. Mais devant une telle domination espagnole, on peut se demander combien de temps les Ukrainiens vont bien pouvoir tenir.  

19': Séville a remis le pied sur le ballon et s'est créé trois belles occasions sur des centres en retrait et sur une frappe tendue de son gaucher si talentueux José Antonio Reyès. Mais le Dnipro, connu pour ses qualités défensives, quadrille bien le terrain. Nous avons droit à une belle opposition de style entre les deux formations.

6': But de Kalinic pour le Dnipro ! Les duels sont âpres dans ces premières minutes. C'est assez logiquement Séville, favori de la finale, qui allume les premières mèches par l'intermédiaire de son attaquant colombien Bacca et de son meneur Reyès, accroché dans la surface, mais c'est bien Dnipropetrovsk et Kalinic qui ouvrent la marque de la tête sur un joli mouvement venu du côté droit !

20h46 : Et c'est parti à Varsovie ! Les Espagnols engagent.

20h45 : Comme les joueurs présents ce soir ne sont pas des stars mondiales, nous vous avons sélectionné ceux qui pourraient bien faire basculer la finale. Côté ukrainien, il faudra surveiller le gardien Boyko, très bon au tour précédent, mais aussi Rotan le maître à jouer, et Konoplyanka, le jeune talent. Côté sévillan, Ever Banega, Reyes et l’attaquant Carlos Bacca devraient être les plus dangereux.   

20h42 : Réputés pour leur ferveur, voire pour leur violence, les supporters du Dnipro comptent sur leurs joueurs pour porter haut les couleurs de l'Ukraine sur la scène européenne.  

20h38 : Pour se hisser jusqu'en finale, les Ukrainiens ont dû passer un test grandeur nature au tour précédent, en éliminant l'un des gros de la compétition, le Napoli de Gonzalo Higuain. Ils ont arraché le nul au San Paolo (1-1) avant de s'imposer 1-0 dans leur enceinte. Séville a pour sa part facilement disposé d'un autre club italien, la Fiorentina (3-0, 2-0).

20h35 : Finale inédite ce soir, puisque le tenant du titre et grand favori, le FC Séville et son effectif siglé Ligue 1 (Gameiro, Mbia, Trémoulinas…) vont affronter le Dnipro Dnipropetrovsk, club de l'est ukrainien novice à ce stade de la compétition.

20h30 : Nous allons suivre ensemble la finale de la Ligue Europa, petite sœur de la Ligue des Champions (les mauvaises langues diront parent pauvre de la C1).