Ligue Europa : l'OM hérite de Leipzig en quarts

  • A
  • A
Ligue Europa : l'OM hérite de Leipzig en quarts
Face à Leipzig, l'OM aura l'avantage de recevoir au match retour.@ Jean-Guy PYTHON / AFP
Partagez sur :

Tombeurs de l'Athletic Bilbao au tour précédent, les Phocéens affronteront les Allemands du RB Leipzig en quarts de finale de la Ligue Europa, les 5 et 12 avril prochains.

Compliqué, mais pas impossible. Lors du tirage au sort de la Ligue Europa effectué vendredi au siège de l'UEFA, l'Olympique de Marseille a hérité des Allemands du RB Leipzig en quarts de finale. Dans les autres rencontres, l'Atlético de Madrid, favori de la compétition, sera opposé au Sporting Portugal, Arsenal au CSKA Moscou et la Lazio Rome aux Autrichiens du FC Salzbourg.



Un tirage pas évident... Les Marseillais, qui n'avaient plus humé le parfum des quarts de finale européens depuis une élimination sèche contre le Bayern Munich en quart de Ligue des champions en 2012, ont donc évité les plus grosses écuries. Mais si le nom du RB Leipzig n'est pas aussi ronflant que celui de l'Atlético ou d'Arsenal, les Allemands restent un adversaire coriace. Deuxièmes de Bundesliga l'an passé, l'équipe de la Saxe a déjà fait souffrir l'AS Monaco cette saison. Sur le Rocher, les partenaires de l'ancien Parisien Jean-Kévin Augustin et de l'avant-centre de la Mannschaft Timo Werner l'avaient emporté 4-1 en novembre dernier (1-1 en Allemagne). Leipzig avait finalement terminé troisième de son groupe, derrière les Turcs du Besiktas et le FC Porto, ce qui leur avait permis d'être reversés en Ligue Europa. En seizièmes de finale, le club allemand avait éliminé Naples à la surprise générale (victoire 3-1 à l'aller, défaite 2-0 au retour), avant de se défaire assez tranquillement du Zénit Saint-Pétersbourg en huitièmes (2-1, 1-1).

"Je suis extrêmement heureux d'avoir atteint ce stade de la compétition. Nous avons écrit un nouveau chapitre de l'histoire de ce club, et ce chapitre continue", s'est réjoui l'entraîneur de Leipzig Ralph Hasenhüttl, plutôt confiant à l'issue du tirage au sort. "Marseille ? Je peux vivre avec tous les tirages. C'est un adversaire intéressant, mais pour nous c'est dans tous les cas une chance de poursuivre notre chemin".

...Mais à la portée des Marseillais. Tombeurs de l'Athletic Bilbao au tour précédent (3-1, 2-1), les Phocéens auront cependant l'avantage de recevoir au retour, le 12 avril, après un déplacement outre-Rhin qu'il s'agira de bien négocier le 5 avril. Et les joueurs de Red Bull n'ont pas vraiment des ailes depuis quelques matches en Bundesliga. Sixièmes du championnat, à six points du deuxième Schalke et à cinq du Borussia Dortmund, troisième, ils pourraient même décrocher définitivement de la course à la compétition reine, leur objectif affiché, en cas de défaite à domicile contre le Bayern Munich ce week-end.

"Leipzig joue bien, c'est une équipe qui a commencé la saison en Allemagne en jouant vraiment bien. C'est une équipe offensive, avec une idée de jeu intéressante", a réagi le directeur sportif de Marseille Andoni Zubizarreta. "Mais on va leur proposer un peu la même chose, les attaquer, avoir le ballon, leur causer des problèmes... On va jouer le premier match chez eux, on verra si on est capable d'arriver en demi-finales mais on est quand même très contents d'être en quarts, en tant que représentant français", a lâché l'Espagnol sur BeIN Sports, au lendemain de l'élimination de Lyon par le CSKA Moscou.

L'Atlético épargné. L'"Atléti", porté en ce moment par un Antoine Griezmann survolté, était déjà le grand favori de la compétition. Son statut s'est presque renforcé, après le tirage de vendredi. Les Madrilènes affronteront le Sporting Portugal en quarts, a priori l'équipe la moins redoutable des huit encore engagées. 

Arsenal-CSKA Moscou sur fond de crise diplomatique. La confrontation entre les Londoniens d'Arsenal et le CSKA Moscou revêtira quant à elle un aspect spécial, compte tenu de l'actualité extra-sportive. La Russie, accusée par l'Occident d'avoir empoisonné un ex-agent double en Angleterre, a prévenu vendredi de son intention d'expulser des diplomates britanniques en riposte aux sanctions imposées par Londres. Pas dit toutefois que les 22 acteurs y pensent au moment du coup d'envoi. La dernière rencontre de ces quarts de finale opposera la Lazio Rome au FC Salzbourg. Si les "Biancocelesti" paraissent un brin meilleur sur le papier, les Autrichiens auront quand même leur mot à dire. Leur qualification en quarts aux dépens du Borussia Dortmund a valeur de preuve (2-1, 0-0).