Ligue des champions : Zlatan Ibrahimovic de retour à Malmö, terre de ses premiers exploits

  • A
  • A
Ligue des champions : Zlatan Ibrahimovic de retour à Malmö, terre de ses premiers exploits
Zlatan Ibrahimovic, ici à l'échauffement mardi soir, va retrouver un environnement qu'il connaît bien.@ Jonathan NACKSTRAND/AFP
Partagez sur :

ENFANT PRODIGUE - L'attaquant suédois du PSG revient disputer un match forcément particulier face à son club formateur, Malmö.

"On gagne, je marque trois buts, le public hurle mon nom." Voilà comment Zlatan Ibrahimovic a décrit, avec la forfanterie décalée qui le caractérise, le scénario idéal de son retour à Malmö, mercredi soir, avec le PSG, lors de la 5e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Malmö-PSG : l'attaquant du club de la capitale attend ce rendez-vous avec une impatience non feinte depuis le tirage au sort de la compétition, au mois de septembre dernier. Mercredi encore, à quelques heures du coup d'envoi de la rencontre, qui peut envoyer le PSG en huitièmes de finale en cas de succès ou de match nul (si, dans le même temps, le Chakthior Donetsk ne gagne pas face au Real Madrid), le "Z" publiait ce message sur son compte Facebook.

Malm

"Malmö, je suis là, êtes-vous prêts ? A ce soir !"

Ecran géant installé en ville. Pour ce retour dans son club formateur (1995-99), dans lequel il a également effectué ses deux premières années chez les professionnels, entre 1999 et 2001, "Ibra" a mis les petits plats dans les grands. Il a ainsi "loué", avec l'accord de la municipalité de Malmö, la principale place de la ville pour y installer un écran géant à ses frais. "Comme promis, vous pourrez regarder le match sur la place Stortorget où beaucoup de belles choses sont prévues dans la soirée. Un grand merci à la ville de Malmö qui m'a aidé à rendre cela possible", a lancé le Suédois sur son application "Zlatan Unplugged". Près de 24.000 personnes assisteront à la rencontre au Swedbank stadion et presque autant devraient être présentes devant l'écran géant.

Ibrahimovic-en-conference-de-presse-960x640_reference

"Je n'aurais jamais pu imaginer vivre un moment pareil." "C'est vraiment exceptionnel ce qu'il est en train de vivre, revenir jouer, non pas un match amical, mais un match de Ligue des champions avec beaucoup d'enjeu dans son club formateur, c'est assez exceptionnel pour lui donc j'espère qu'il va le vivre du mieux possible", a déclaré mardi le coach du PSG, Laurent Blanc, lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match, à laquelle il a pris part avec "Zlatan" lui-même (photo ci-dessus). S'il s'est laissé allé à quelques gentilles saillies - "Je savais que moi je jouerais un jour en Ligue des champions, mais pas que Malmö y parviendrait" -, "Ibra" a paru sincèrement ému par ce retour sur ses terres : "Revenir ici, c'est une sensation incroyable. Je n'aurais jamais pu imaginer vivre un moment pareil. C'est un peu comme si on bouclait la boucle d'une belle aventure. Ça n'arrive pas si souvent à un joueur de vivre cela, alors je veux en profiter un maximum".

"J'essaie d'être un modèle pour ces jeunes." Pourtant, si l'on s'en tient aux chiffres, l'histoire entre "Ibra" et Malmö n'est pas si fournie : 40 matches, 16 buts, et une seule saison entière au top, en deuxième division, avec 12 buts en 26 rencontres, avant le départ pour l'Ajax, un départ moyennant près de 8 millions d'euros qui a permis au club suédois de se structurer au fil des années.

Malgré cette courte expérience au sein de l'équipe pro, "Zlatan" est resté attaché au Malmö FF, seul club qu'il ait jamais connu en Suède, et principal club de la ville où il a grandi. Né de père bosnien et de mère croate, Ibrahimovic a grandi dans le quartier populaire de Rosengard, qui compte une forte proportion d'immigrés, venus d'ex-Yougoslavie, mais également d'Irak, du Liban ou de Somalie. Au fil de ses succès dans les plus grands clubs européens, mais également avec la sélection suédoise, qu'il vient de qualifier pour l'Euro 2016, Ibrahimovic est devenu un symbole de réussite. "J'essaie d'être un modèle pour ces jeunes", a reconnu mardi le n°10 du PSG. "Même si le milieu d'où vous venez n'est pas facile, vous pouvez toujours réussir. J'en suis un exemple vivant."

"Zlatan" a financé la construction de terrains de foot urbain à Rosengard :

Terrain de foot de Zlatan (960x640)

Andreas HILLERGREN/AFP


"Vous pouvez sortir un homme de Rosengard mais vous ne pouvez pas sortir Rosengard d'un homme" : la citation de "Zlatan" a été reprise sur un pan de mur dans le quartier de son enfance :

Rosengard (960x640)

Andreas HILLERGREN/AFP


Un "graph" reprend son célèbre sourire carnassier :

Rosengard 2 (960x640)

Andreas HILLERGREN/AFP


Reste à savoir maintenant qui de l'icône locale ou de l'équipe locale le public va-t-il soutenir, mercredi soir... "Peut-être un peu plus Malmö", répond Ivan Milosevic, l'un des coéquipiers d'enfance d'Ibrahimovic, interrogé par l'AFP. "C'est sûr qu'il y aura des sentiments conflictuels. Ce sera un match historique de voir Zlatan venir affronter sa propre équipe, son équipe d'origine", explique encore à l'AFP un autre témoin de Rosengard, Muhsen Awad, interprète arabe-suédois. Mais "toute notre région soutient le Malmö FF, peu importe contre qui ils jouent".

"Ça sera une fête incroyable." Reste que le sentiment sera forcément particulier ce soir, quand "Ibracadabra" touchera le ballon. "Ça sera une fête incroyable, je veux que le plus grand nombre de personnes se dise : 'On était là tous ensemble dans la ville pour vivre ce moment d'amitié'", a insisté "Zlatan". L'émotion sera sans doute d'autant plus palpable que le Suédois, comme ses coéquipiers parisiens, portera mercredi soir un maillot spécial dépourvu de sponsor, sur lequel sera simplement inscrit "Je suis Paris", en hommage aux victimes des attentats.