Ligue des champions : un triplé de Ronaldo et le Real surclasse l'Atlético

  • A
  • A
Ligue des champions : un triplé de Ronaldo et le Real surclasse l'Atlético
Cristiano Ronaldo a désormais inscrit 103 buts en Ligue des champions.@ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

Le Real Madrid a déjà fait la différence en demi-finale aller de la Ligue des champions, mardi soir contre l'Atlético (3-0), grâce à son étoile portugaise.

Cristiano Ronaldo et le Real Madrid restent impitoyables avec l'Atlético. Un triplé de la star portugaise a permis aux joueurs de Zinédine Zidane d'écraser leurs rivaux madrilènes, mardi soir en demi-finales aller de la Ligue des champions (3-0). Les Merengue, impressionnants, sont en position idéale pour disputer une troisième finale en quatre ans et tenter de conserver leur couronne. Pour renverser ce Real-là, les Colchoneros, méconnaissables à Santiago Bernabeu, devront réaliser un immense exploit lors du match retour, mercredi 10 mai.

Une première période totalement Real. Depuis trois saisons, les rencontres de Ligue des champions entre les deux "ennemis" ont toujours été des duels âpres, rugueux et extrêmement disputés. Le match de mardi soir n'a eu pourtant qu'un seul point commun avec ses prédécesseurs : à la fin, c'est le Real Madrid qui gagne. Contrairement aux finales 2014 et 2016 et au quart de finale 2015, cette demi-finale a été dominée dans tous les domaines par les Merengue. Plus agressifs, plus forts techniquement, les tenants du titre ont ouvert le score dès la dixième minute grâce à une tête puissante de Cristiano Ronaldo (10e, 1-0), à la conclusion d'un tir raté transformé en centre de Casemiro. 

L'Atlético, étouffé, n'a ensuite plus vu le jour, hormis sur une sortie autoritaire de Keylor Navas, le gardien du Real, devant Kevin Gameiro (17e). On ne le savait alors pas, mais c'était la seule occasion du match pour les Colchoneros. Car après cette petite frayeur, le Real, impérial, a multiplié les assauts sur la cage adverse. L'Atlético, dépassé comme jamais en Ligue des champions, ne devait son salut qu'aux arrêts de son gardien slovène, Jan Oblak (7e, 16e), et aux quelques centimètres qui empêchaient Karim Benzema d'inscrire un retourné acrobatique d'anthologie (29e). 

Le retourné de Benzema, de peu au-dessus du but : 


Le retourné de Benzema qui manque le cadre de...par CanalPlusSport

Cristiano Ronaldo, le cauchemar de l'Atlético. Impossible, ou presque, d'imaginer l'Atlético sans réaction au retour des vestiaires. Et il y eut effectivement du mieux en début de seconde période : plus agressifs dans les duels, positionnés plus haut sur le terrain, les partenaires d'Antoine Griezmann ont sorti la tête de l'eau, sans se créer néanmoins la moindre occasion. Le Real, serein et jamais pris en défaut, pouvait alors porter le coup de grâce en fin de match, avec, dans le rôle de la grande faucheuse, Cristiano Ronaldo. 

Le Portugais a d'abord fusillé Jan Oblak d'une reprise en demi-volée du droit, après une remise de Benzema (73e, 2-0), avant de signer le triplé grâce à un énorme travail de Lucas Vazquez, entré quelques instants plus tôt (86e, 3-0). Pour les Colchoneros, la scène avait un amer goût de déjà vu : en novembre dernier, en Liga, CR7 leur avait déjà marqué trois buts, sur la pelouse de Vicente Calderon (0-3). Le cauchemar de l'Atlético a un nom, Cristiano Ronaldo. 

Le triplé de Cristiano Ronaldo : 


Le triplé de Cristiano Ronaldopar CanalPlusSport