Ligue des champions : Meunier envoie le PSG en huitièmes de finale

  • A
  • A
Ligue des champions : Meunier envoie le PSG en huitièmes de finale
Meunier, au centre, a délivré le PSG d'une reprise de volée sublime. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Le PSG a validé son billet pour les huitièmes de finale sur la pelouse du FC Bâle (2-1), grâce à une frappe superbe du latéral belge à la 90e minute. 

LE "TOP LIVE"

Paris s'est fait très peur. Le PSG a dû attendre la dernière minute de son match à Bâle (2-1) pour valider son billet pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Thomas Meunier a été le héros parisien, avec un but magnifique et libérateur en toute fin de partie (90e). Les Parisiens, nettement dominateurs, ont une nouvelle fois gâché énormément d'occasions. Revivez la rencontre avec notre Top Live (subjectif, évidemment), un classement non chronologique des moments forts du match.  

Le tableau de bord

FC Bâle 1 - 2 PSG

Buts : Matuidi (43e) et Meunier (90e) pour le PSG, Zuffi pour Bâle (76e)

1. Meunier, tu dors pas !

Le PSG a été sauvé d'un nul terriblement frustrant grâce à un but magnifique de Thomas Meunier à la dernière minute (90e). Le latéral droit a repris de volée un centre de Rabiot qui a filé en pleine lucarne, validant ainsi la qualification pour les huitièmes de finale. Le PSG peut vraiment dire merci à son Belge ! 



2. Zuffi d'un tir

Bâle, largement dominé toute la rencontre, a failli réaliser un sacré hold-up. Le club suisse, qui ne s'est créé aucune occasion franche, s'en est remis à un but étrange de Zuffi à la 76e minute pour égaliser. Entré à l'heure de jeu, son centre-tir lobé de près de 40 mètres a surpris Alphonse Areola, trop avancé devant sa ligne. 



3. Matuidi trouve la clé du coffre-fort

Le PSG, guère mis en danger par une équipe suisse limitée offensivement, avait débloqué la situation à la 43e minute. Sur corner, Blaise Matuidi avait prolongé dans le but une frappe ratée de Meunier (43e), déjà décisif avant son coup de canon vainqueur. 



4. La saison des vendanges, épisode 2

Les Parisiens auraient pourtant pu (et dû) se mettre à l'abri bien bien avant la 90e minute. Car le PSG a manqué un nombre incalculable d'occasions, comme lors du frustrant nul concédé contre Arsenal lors de la 1re journée (1-1). En première période, Edinson Cavani a manqué un piqué seul face au gardien (15e), avant de se voir refuser un but pour un hors-jeu logique de Matuidi, passeur sur le coup (22e). Entre-temps, Marco Verratti avait failli ouvrir la marque d'une frappe du droit (19e). Puis, en deuxième période, ce fut au tour de Lucas (57e), de Di Maria (64e) et de Thiago Motta (75e) de rater le break. Heureusement pour le PSG, Meunier est passé par là. 

5. Thiago Silva sorti à la mi-temps

Thiago Silva, touché après un choc avec son gardien, Alphonse Areola, a été remplacé à la pause par Grzegorz Krychowiak. Le brassard de capitaine est revenu à Blaise Matuidi pour la deuxième période. 

6. Le retour des ultras en Europe

Le retour des ultras parisiens prend un peu plus d'ampleur à chaque match : 145 d’entre eux avaient effectué le déplacement en Suisse avec l’accord du club parisien. Il s'agissait d'une première depuis 2010, puisque jusqu’ici le PSG ne reconnaissait pas officiellement la venue des ultras à l’extérieur. Un retour réussi, puisque les voix des 1.800 Parisiens présents mardi soir ont résonné dans le Parc Saint-Jacques, jusqu'à l'explosion de joie en toute fin de rencontre.

7. Roger Federer, supporter de marque 

Autre événement en tribunes : la venue de Roger Federer (photo ci-dessous). La légende du tennis, fervent supporter du FC Bâle, s’était même livrée au jeu des pronostics pour Europe 1. "1-1. C’est chez nous, alors on espère faire un exploit", avait-il assuré avec le sourire. À une minute près, son pari était gagnant ! 

Roger Federer à Bâle (960x640)

Capture d'écran BeIN Sports