Ligue des champions - Séville FC-Lyon : Comment Nasri a déjà séduit Séville

  • A
  • A
Ligue des champions - Séville FC-Lyon : Comment Nasri a déjà séduit Séville
La joie de Nasri, buteur contre l'Athletic Bilbao le week-end dernier. @ JOSU ARITZA / AFP
Partagez sur :

Arrivé cet été en Andalousie, le milieu de terrain français a rapidement conquis entraîneur et partenaires du FC Séville qui affronte Lyon mardi soir en Ligue des champions.

Même quand plus personne ou presque ne croit en lui, Samir Nasri n’abandonne pas. Après une saison cauchemardesque à Manchester City, l’ancien prodige du foot français, 29 ans, est parti à Séville, qui affronte Lyon mardi soir en Ligue des champions, pour relancer une carrière sur la pente descendante. Un pari en passe d’être réussi : après quelques semaines seulement, le Marseillais de naissance est sur le point de devenir un maillon essentiel du triple tenant de la Ligue Europa. Pour Nasri, souvent pointé du doigt pour son attitude en France comme en Angleterre, l’Andalousie pourrait bien marquer le début d'une renaissance.  

Déjà un but et une passe décisive. Remplaçant presque toute la saison dernière à Manchester City, Samir Nasri est arrivé en prêt à Séville le dernier jour du mercato d’été. "Il était très attendu, c’est loin d’être un inconnu", rappelle Henry de Laguérie, spécialiste du foot espagnol sur Europe 1. Placé comme milieu excentré ou meneur de jeu, Nasri a rapidement répondu aux attentes. Il s’est d’abord signalé par une passe décisive mardi dernier lors du derby victorieux contre le Betis (1-0), puis par un premier but en championnat malgré la défaite à Bilbao (3-1). Le tout, en à peine trois matches.

Le soutien total de son coach. Outre des statistiques encourageantes, l’ancien Marseillais a séduit tous ses partenaires. "Samir est arrivé avec beaucoup d’envie. C’est un joueur monstrueux", s’est émerveillé lundi le défenseur Nico Pareja. Des louanges partagées par son entraîneur, Jorge Sampaoli. "Je pense, que dans le monde, il y a très peu de joueurs ayant ses capacités (…) Il va nous apporter beaucoup dans notre organisation de jeu", a assuré le Chilien.

Le Séville FC, club idéal pour les Français. Entre des débuts encourageants et le soutien total de son coach, Samir Nasri a trouvé un cadre parfait pour se relancer. D’autant que le Séville FC réussit très bien aux joueurs tricolores : Timothée Kolodziejczak et Steven N’Zonzi sont régulièrement titulaires dans le onze sévillan, alors qu’Adil Rami et Kevin Gameiro, parti l'été dernier à l'Atlético de Madrid, ont été rappelés en équipe de France. Un bonheur que ne risque pas de connaître Samir Nasri. Le néo-Sévillan a pris sa "retraite internationale" dans la foulée de sa non-convocation pour le Mondial 2014