Ligue des champions-PSG : et pour quelques records de plus ?

  • A
  • A
Ligue des champions-PSG : et pour quelques records de plus ?
Neymar et Edinson Cavani seront les deux atouts maîtres du PSG, mardi soir, sur la pelouse du Bayern.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Le PSG, vainqueur de ses cinq premiers matches dans la phase de groupes, va tenter de terminer en beauté, mardi soir, sur la pelouse du Bayern Munich.

Le rêve secret du PSG [et plus encore de ses fans], celui de terminer la saison de Ligue 1 invaincu, s'est évanoui samedi après-midi, à la Meinau, face au Racing club de Strasbourg (défaite 2-1). Mais ce PSG-là, renforcé à l'intersaison par les arrivées de Neymar, Daniel Alves et Kylian Mbappé, a davantage été bâti pour briller en Europe. Et, sur ce plan-là, c'est pour le moment une réussite. Avec cinq victoires en autant de matches et 24 buts inscrits lors de la phase de groupes de la Ligue des champions, le PSG 2017-18, en déplacement mardi sur la pelouse du Bayern Munich pour la "finale" du groupe B, est en passe de devenir une équipe référence, non seulement cette saison, mais aussi dans l'histoire des Coupes d'Europe. Explications chiffrées.

Six sur six. Vainqueur de ses cinq premiers matches (deux face au Celtic Glasgow, deux contre Anderlecht et le match aller face au Bayern Munich, le 27 septembre dernier, sur le score de 3-0), le PSG va tenter mardi soir la passe de six. Malgré les écarts énormes que l'on constate, et de plus en plus, entre les "gros" et les "petits" lors de la phase de groupes, réussir un six sur six n'est pas si fréquent. Depuis la mise en place de cette phase de groupes en C1, au début des années 1990, seul cinq clubs ont réussi cet exploit : l'AC Milan (1992-93), le Spartak Moscou (1995-96), le FC Barcelone (2002-03), le Real Madrid, à deux reprises (2011-12 et 2014-15) et… le PSG, en 1994-95.

Cette saison-là, le PSG avait battu deux fois le Dynamo Kiev, deux fois le Spartak Moscou et deux fois… le Bayern Munich. Après s'être imposés 2-0 à l'aller, les hommes de Luis Fernandez l'avaient emporté 1-0 à Munich, au stade olympique, avec un but exceptionnel du Libérien George Weah.

George Weah offre la victoire au PSG à Munich en novembre 1994 :

Le PSG peut donc devenir mardi le deuxième club seulement de l'histoire, après le Real Madrid, à réussir ce parcours parfait lors de la phase de groupes. Même si on sait évidemment que cette équipe sera jugée au printemps…

À noter que Manchester City est dans la même situation que le PSG avant cette dernière journée. Les Citizens, vainqueurs de leurs cinq premiers matches, n'auront pas non plus la partie facile, en Ukraine, face au Chakhtior Donetsk.

24 ou plus. En passant un 7-1 au Celtic Glasgow, le 22 novembre dernier, le PSG a cassé de manière spectaculaire le record du nombre de buts marqués lors de la phase de groupes. Il était jusqu'à cette saison la propriété du Borussia Dormund, qui avait inscrit 21 buts la saison dernière. Le PSG, lui, en est à 24 buts marqués en cinq matches et il a l'occasion d'augmenter ce total à l'Allianz Arena.

Avec 24 buts inscrits et seulement un encaissé (et par un joueur formé au PSG, l'attaquant du Celtic Glasgow Moussa Dembélé !), le club de la capitale possède également la meilleure différence de buts de l'histoire (+23).

Six sur six (aussi). Voilà un défi à la mesure du personnage. Neymar, qui a marqué lors des cinq premières journées (avec même un doublé contre le Celtic au Parc des Princes), peut devenir mardi soir le premier joueur à trouver le chemin des filets lors de chacune des six rencontres de la phase de groupes.

156. Si ce record-là est atteint mardi soir, cela voudra dire que le PSG a réussi une grande performance… Edinson Cavani, 153 buts avec les Rouge et Bleu, dont un la semaine dernière face à Troyes (2-0), est à trois unités de rejoindre Zlatan Ibrahimovic au rang de meilleur buteur de l'histoire du PSG (156 réalisations). Une question de temps. Mais avouez qu'un triplé sur la pelouse du Bayern pour rejoindre "Ibra" aurait de l'allure !