Ligue des champions : Nice en barrages après son exploit sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam

  • A
  • A
Ligue des champions : Nice en barrages après son exploit sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam
Le rêve continue pour Nice.@ Olaf KRAAK / ANP / AFP
Partagez sur :

L'OGC Nice accède aux barrages après son match nul sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam (2-2, 1-1 à l'aller) et peut continuer de rêver de la Ligue des champions.

Nice fait un pas de plus vers la Ligue des champions. Au terme d'un match enlevé, les Aiglons se sont débarrassés de l'Ajax Amsterdam grâce à un match nul 2-2 durement acquis aux Pays-Bas (1-1 à l'aller), au 3ème tour préliminaire. Les joueurs de Lucien Favre accèdent aux barrages de C1 et sont assurés de jouer en Europe la saison prochaine.

Début de match canon. Tout avait bien commencé pour les Aiglons. Dès la 3ème minute, Alassane Pléa a servi Pierre Lees-Melou qui s'est projeté rapidement vers l'avant. Depuis la gauche de la surface, sa frappe a été repoussée par le gardien de l'Ajax... dans les pieds d'Arnaud Souquet qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score. Grâce à l'effet de surprise, Nice a profité des boulevards dans la défense néerlandaise pour placer des banderilles (7ème, 24ème). Mais les joueurs de l'Ajax ont finalement repris leurs esprits et refroidi les ardeurs niçoises grâce à une belle frappe de Van Beek (26ème).

Le rapport de force s'est alors inversé. Les Niçois ont moins touché le ballon alors que les Bataves mettaient en place leur jeu très offensif. Sur l'aile droite, le jeune Justin Kluivert a mis à mal la défense niçoise par ses accélérations et ses gestes techniques de grande classe. Sevré de ballon, le Gym a résisté pour maintenir un score de parité jusqu'à la mi-temps.

L'Ajax a dominé. Mais au retour des vestiaires, les joueurs de l'Ajax, récent finaliste de la Ligue Europa, ont continué sur leur lancée, multipliant les frappes et les situations dangereuses. Une domination concrétisée à la 57ème minute : après une superbe combinaison initiée par Kluivert, Viergever est trouvé dans la surface et, de la tête, remet le ballon devant le but. Au second poteau, Davison Sanchez s'est jeté pour crucifier Cardinale. A 2-1, les Niçois n'avaient besoin que d'un but pour se qualifier mais le 3-1 semblait plus probable que le 2-2.

Marcel libère Nice. Arc-boutés en défense, les Niçois ont tremblé. Yoann Cardinale, pas toujours impérial, surtout dans les airs, a dû s'employer pour éviter le naufrage (49ème, 61ème). A force de dominer techniquement, l'Ajax s'est relâché et soudainement, les espaces du début de match se sont rouverts dans la défense. Nice a remis le pied sur le ballon et a pu initier des contres. L'entrée du jeune Vincent Marcel (69ème) a dynamisé le jeu des Aiglons qui se sont remis à y croire.

La délivrance est arrivée à moins d'un quart d'heure du terme. Sur l'aile gauche, Marcel, tout juste 20 ans, a remonté ballon au pied et effacé un Néerlandais d'un joli grand pont. Après avoir transité par le milieu de terrain, le ballon est arrivé jusqu'à Jean-Michaël Seri dans la surface. Au lieu de frapper, il a remis au centre d'une subtile talonnade. Vincent Marcel avait suivi et a pu conclure cette splendide action avec sang-froid.

Les Aiglons verront l'Europe. Il ne restait plus à Nice qu'à tenir. Au bout du courage et de leurs forces, les Aiglons ont exulté au coup de sifflet final. Sur Canal+, Jean-Michaël Seri a loué la combativité de ses camarades : "C'est très difficile de jouer ici, c'est un grand club avec de grands joueurs. On a eu un sursaut d'orgueil pour avoir ce résultat. Et le prochain barrage ? C'est comme une finale. Il faut gagner quelque soit l'adversaire qu'on a en face. Il faudra gagner et on le fera."

Nice est désormais assuré de disputer une compétition européenne la saison prochaine. En cas de victoire en barrages, ce sera la Ligue des champions. Mais les adversaires potentiels du Gym ont de quoi faire peur : Séville, Liverpool, Naples, CSKA Moscou, Sporting Portugal. Le tirage au sort aura lieu le 4 août, le match aller le 15 ou le 16 du même mois et le retour le 22 ou le 23. En cas de défaite après la double confrontation, il restera au moins la Ligue Europa.