Ligue des champions : Monaco reste dernier de son groupe après son nul à Istanbul

  • A
  • A
Ligue des champions : Monaco reste dernier de son groupe après son nul à Istanbul
La déception de Raggi, à gauche, après l'égalisation turque. @ Bulent Kilic / AFP
Partagez sur :

Les Monégasques, tenus en échec en Turquie (1-1), restent derniers de leur groupe. S'ils peuvent encore se qualifier, ils n'ont plus leur destin en mains.

Le miracle monégasque n’a pas eu lieu. En bien mauvaise position avant sa rencontre à Besiktas, l’AS Monaco n’a pas arrangé son cas en concédant le nul en Turquie (1-1), mercredi soir, lors de la 4ème journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Avec seulement deux points, les champions de France en titre, pourtant convaincants sur la pelouse turque, restent bons derniers de leur groupe mais gardent malgré tout un petit espoir de se qualifier pour les huitièmes de finale. Après quatre rencontres, Besiktas est premier du groupe (10 pts), devant Porto (6) et Leipzig (4 pts). 

Une première période convaincante. Les Monégasques, demi-finalistes la saison dernière, y ont pourtant cru en première période. Dominés et battus sans discussion à l’aller par Besiktas (2-1), les joueurs de Leonardo Jardim ont résisté à l’intense pression des supporters et des joueurs turcs en début de match. Mais après une dizaine de minutes, l’ASM a montré les muscles et étalé une force de caractère impressionnante. Les Monégasques se sont alors procurés deux grosses occasions, dont une tête sur corner de Jemerson repoussée difficilement par le gardien turc (15e).

Même la sortie précoce sur blessure de Lemar, touché à l’épaule (25e), n’a pas entravé la marche en avant des champions de France en titre. Dominateurs, les Monégasques ont logiquement ouvert le score en toute fin de première période, grâce à une frappe aux 20 mètres parfaitement enroulée par Lopes, du gauche, dans le petit filet du Besiktas (0-1, 45e+1).

L’ouverture du score de Lopes :

Baldé rate la balle de match. Les espoirs monégasques ont pourtant été rapidement douchés. Dès le retour des vestiaires, Besiktas a obtenu un penalty logique pour une faute de Jorge sur Quaresma, consécutive à une perte de balle de Tielemans. Cenk Tosun, le buteur turc, a transformé la sanction d'une lourde frappe (1-1, 54e), récompensant le bon début de seconde période des leaders de la poule. Besiktas était même à deux doigts d'ajouter un second but cinq minutes plus tard par Quaresma, après une incompréhension entre Raggi et Subasic. 

Mais les Monégasques, qui avaient besoin d'une victoire, ont sonné la révolte en fin de match. La tête de Raggi, sur corner, était d'abord sortie sur sa ligne par Ozyakup (80e), avant qu'un dos turc ne contre au dernier moment la reprise de volée de Keita Baldé (84e). Le Sénégalais a même obtenu la balle de match dans le temps additionnel, seul dans la surface, mais sa frappe a été facilement captée par le gardien turc (90e+3). Comme un symbole de ce premier tour difficile des Monégasques.

Encore une chance. Malgré ce match nul, l'ASM conserve une chance de qualification. Elle n'est pas grande mais réelle. Il faut aux joueurs de la Principauté remporter leurs deux derniers matches, contre Lepizig et à Porto, et espérer dans le même temps que le club portugais ne l'emporte pas à Istanbul face au Besiktas lors de la prochaine journée.